JO: les basketteurs français restent sur un bon rythme

le
0
LA FRANCE BAT LA LITUANIE EN BASKET AUX JO
LA FRANCE BAT LA LITUANIE EN BASKET AUX JO

par Romain Brunet

LONDRES (Reuters) - La France a battu la Lituanie 82-74, jeudi, dans le tournoi de basket masculin des Jeux olympiques de Londres et semble bien partie pour se qualifier pour les quarts de finale et finir à la deuxième place de son groupe derrière les Etats-Unis.

Les Français joueront leurs deux derniers matches de poule contre la Tunisie et le Nigeria samedi et lundi prochains.

Deux victoires devraient leur permettre d'éviter de rencontrer l'Espagne ou la Russie, favorites de l'autre poule, en quart de finale.

Tony Parker (27 points et 5 rebonds) et Nicolas Batum (21 points, 6 rebonds, 3 contres) ont porté les Bleus en attaque, mais c'est encore une fois la défense qui a permis aux vice-champions d'Europe de dominer des Lituaniens limités à seulement 31 points en deuxième mi-temps.

Malgré l'heure matinale de la rencontre, les Français sont parfaitement rentrés dans le match, étant efficaces en défense et très adroits en attaque. Tony Parker et Nicolas Batum, notamment, mènent l'attaque tricolore dès les premières minutes.

Le meneur de jeu des San Antonio Spurs inscrit 13 points en première mi-temps, dont 11 dans le premier quart-temps, tandis que l'ailier des Portland TrailBlazers plante 15 points lors des vingt premières minutes de la partie.

"Je me sens de mieux en mieux, a déclaré Tony Parker après la rencontre. J'ai l'impression que j'ai retrouvé mes jambes. Déjà le match contre l'Argentine, je me sentais mieux, tous les tirs que je prenais, j'avais l'impression que ça allait rentrer. Même si j'ai eu un sale pourcentage, dans ma tête c'était de bon augure et je l'ai vu aujourd'hui, j'étais bien en rythme."

Grâce à ses deux fers de lance, la France prend rapidement l'avantage, menant 20-11 après six minutes de jeu, mais l'entrée de Martynas Pocius change la donne.

L'arrière lituanien marque 13 points à 100% aux tirs et remet son équipe dans le match. C'est d'ailleurs lui qui, sur un tir primé, permet à la Lituanie de mener pour la première fois de la rencontre (25-26) en début de deuxième quart-temps.

L'attaque tricolore est, elle, limitée par les pertes de balle. Les Bleus rendent ainsi sept ballons à l'adversaire dans le deuxième quart-temps, tandis que leur défense connaît quelques ratés. La Lituanie vire en tête à la mi-temps (39-43).

LE "TRÈS GROS MATCH" DE BORIS DIAW

"La défense, c'est notre identité", a expliqué Parker.

"J'ai dit à mes coéquipiers à la mi-temps : 'Si on ne défend pas on ne gagnera pas'. Quarante-trois points à la mi-temps, c'est trop. On a tenu les Argentins à 64 points, on peut tenir la Lituanie à moins de 70 points. C'était notre objectif en deuxième mi-temps et c'est ce qu'on a fait."

Les Français, en effet, reviennent des vestiaires décidés à éteindre les Lituaniens. Durant 15 minutes, leur défense annihile totalement l'attaque lituanienne qui ne parvient à marquer que 11 points durant ce laps de temps.

"Le troisième quart-temps, ils ne mettent que neuf points et quand tu ne marques pas tu ne peux pas mettre ta zone en place", a expliqué Nicolas Batum. "C'est ce qui fait la différence. On était beaucoup plus soudé, on était partout. On a contrôlé le rebond, on a contrôlé le secteur intérieur."

Et les joueurs de Vincent Collet jouent comme dans un rêve en attaque, Boris Diaw apportant son soutien à Parker et Batum avec 10 points, 6 rebonds et 8 passes décisives.

"Boris a fait un très gros match", s'est réjoui l'entraîneur des Bleus. "Très complet surtout, avec beaucoup de passes, beaucoup de création, et puis surtout du scoring à la fin."

Grâce à un 21-5 infligé en sept minutes à cheval sur les troisième et quatrième quart-temps, la France compte 16 points d'avance avec 6'24 à jouer (70-54).

La Lituanie donne alors tout ce qu'elle a pour revenir dans le match. Linas Kleiza et ses coéquipiers reviennent à six points (80-74) à 17 secondes du terme. Trop tard. La France ne commet aucune erreur et remporte sa deuxième victoire dans ce tournoi olympique.

Ce succès permet à l'équipe de France de viser la deuxième place du groupe A, ce qui lui permettrait de jouer un adversaire plus abordable en quart de finale et d'éviter les États-Unis en demi-finale. Les Bleus affronteront la Tunisie, samedi, et le Nigéria, lundi.

"Notre objectif c'est de terminer deuxième pour éviter les Américains en demi", a dit Tony Parker.

"C'est bien de jouer les gros, mais il faut qu'on reste concentré pour jouer les 'petits', entre guillemets. La Tunisie, s'ils sont aux JO, c'est que c'est une grosse équipe et il faudra jouer de la même façon que contre l'Argentine et la Lituanie."

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant