JO: Lemaitre imperméable à la pression, exceptée positive

le
0
Christophe Lemaitre, la force tranquille
Christophe Lemaitre, la force tranquille

par Olivier Guillemain

LONDRES (Reuters) - Personnage lunaire de l'univers du sprint, Christophe Lemaitre n'a pas dérogé à ses habitudes lors de son arrivée à Londres, affichant toujours un visage aussi imperméable à la pression, exceptée positive.

Quand il a posé ses valises samedi au village olympique, le Savoyard a d'abord trouvé les lieux "impressionnants", presque trop grands. Mais rapidement, ce sentiment s'est estompé.

"Au début j'avais un peu peur de me perdre mais finalement, je me suis vite installé, j'ai un peu tout repéré et maintenant je me sens très bien, très tranquille", a-t-il expliqué dimanche lors d'une conférence de presse.

"Tranquille" ou "imperturbable" semblent être des mots qui collent à la peau du sprinteur français, qui s'alignera dès mardi pour les séries du 200 m, une distance sur laquelle il a remporté le bronze, l'été dernier, aux championnats du monde de Daegu en Corée du Sud.

"Cela fait quatre ans que je m'entraîne et que je me prépare pour ça. Je n'ai rien à craindre et je serai comme d'habitude", a-t-il expliqué tout sourire, en dominant sa timidité chronique devant les médias.

En attendant son entrée en lice dans un stade olympique dont la piste est déjà réputée très rapide, Christophe Lemaitre a prévu un programme léger.

Pour preuve, il n'a même pas envisagé d'aller voir la finale du 100 m dimanche soir, l'épreuve-reine des JO sur laquelle il aurait pu s'aligner s'il n'avait pas choisi de privilégier la distance supérieure.

"Je vais rester tranquillement dans ma chambre", a-t-il expliqué.

Et à l'écouter parler, il ne vibrera pas outre mesure en regardant courir Usain Bolt, Yohan Blake et consorts.

"Je ne ressentirai pas plus de choses que d'habitude, honnêtement. Je vais quand même la regarder cette finale, c'est sûr, car c'est ma discipline."

"Sinon, ce que je peux vous dire, c'est que je ne suis pas plus dépité que ça de ne pas y participer. J'ai fait un choix et je ne le regrette pas", a-t-il poursuivi, impassible.

"FLORENT MANAUDOU M'A DONNÉ DES FRISSONS"

En fait, la seule pression à laquelle est sensible le sprinteur de 22 ans est celle du dépassement de soi, au regard des belles performances des Tricolores dans d'autres disciplines.

"Depuis la cérémonie d'ouverture, j'ai beaucoup suivi les Jeux, à peu près tous les sports. Et quand j'ai vu les sportifs français briller comme ça et rapporter des médailles, ça m'a donné beaucoup d'envie", a-t-il raconté, des étincelles dans les yeux.

"Quand je vois Teddy Riner réussir à gagner dans un tel climat de pression alors qu'il est favori, ou Florent Manaudou devenir champion olympique alors que personne ne l'attend, j'ai envie de participer à tout ça", a-t-il poursuivi, précisant que la performance du nageur français lui avait "donné des frissons".

"C'est ça que j'aime, voir des gens qui sont capables de se transcender. Cela me donne envie de faire la même chose", a conclu Christophe Lemaitre, qui peut raisonnablement viser une médaille de bronze à Londres.

Son entraîneur Pierre Carraz, qui n'avait pu l'accompagner en Corée du Sud l'année dernière en raison de problèmes de dos est cette fois-ci bien présent et demeure persuadé des chances de son poulain.

"Sur le papier, il y en a deux devant lui qui sont plus forts, Usain Bolt et Yohan Blake. Après, ils sont deux ou trois au même niveau que Christophe donc c'est jouable, en tous cas je l'espère", a dit le technicien d'Aix-les-Bains.

Est-il lui aussi impressionné par le fait de participer à ses premiers JO ?

"Non, pas plus que ça. C'est énorme ici et même beaucoup trop gros. Cela ne m'impressionne pas. Cela devient infernal et c'est un peu que du business."

A écouter parler celui qui entraîne Christophe Lemaitre depuis toujours, on comprend pourquoi son protégé paraît aussi imperméable à son environnement.

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant