JO: le pistard Mickaël Bourgain espère une révision des règles

le
0
LE CYCLISTE MICKAËL BOURGAIN ESPÈRE UNE MODIFICATION DES RÈGLES
LE CYCLISTE MICKAËL BOURGAIN ESPÈRE UNE MODIFICATION DES RÈGLES

par Mario Andres

LONDRES (Reuters) - Engagé sur route aux Jeux olympiques de Londres à l'insu de son plein gré, le pistard français Mickaël Bourgain espère que son expérience va inciter les instances internationales du cyclisme à revoir leurs règlements.

Barré en vitesse par Grégory Beaugé, Kévin Sireau, et Mickaël d'Almeida, Mickaël Bourgain est inscrit à Londres sur le keirin auquel ne peuvent participer que des coureurs engagés dans d'autres épreuves.

Samedi, il n'a effectué que quelques kilomètres sur le parcours sur route avant de rentrer au village olympique pour se consacrer à son véritable objectif.

"Ce n'était pas mon choix, pas ma décision, je ne pouvais pas refuser ma sélection. On me met sur cette épreuve, je l'accepte. Je suis un peu gêné aussi mais c'est le règlement", dit-il.

"Espérons que ça serve d'exemple et que le CIO et l'UCI (Union cycliste international) changent les règles pour les prochains Jeux. Avant, les quotas étaient plus larges."

Médaillé de bronze en vitesse individuelle à Pékin voilà quatre ans, Mickaël Bourgain avait songé à la route à cette époque et en avait parlé à l'équipe Cofidis, dont il fait partie.

"Ca ne les intéressait pas vraiment. Je suis reparti sur quatre ans pour la piste. J'adore ça, mais ça me tenterait de connaître autre chose, de finir ma carrière dans une autre discipline", précise le cycliste de 32 ans.

Une médaille en keirin favoriserait sans doute sa reconversion, même s'il faudra se frotter au porte-drapeau de l'équipe britannique, Sir Chris Hoy.

"Bien sûr qu'il est possible de battre Hoy", assure-t-il. "Il y aura d'autres adversaires. Je ne me focalise sur personne en particulier."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant