JO: le perchiste Lavillenie pas encore obsédé par la compétition

le
0
JO: le perchiste Lavillenie pas encore obsédé par la compétition
JO: le perchiste Lavillenie pas encore obsédé par la compétition

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - A 22 jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été, Renaud Lavillenie a expliqué jeudi qu'il n'était pas encore obsédé par le grand rendez-vous londonien, où une médaille, peut-être dorée, lui semble pourtant promise.

"Je vis très bien. Je dors bien. Je ne fais pas de rêves diaboliques par rapport aux JO", a raconté le perchiste français lors d'une conférence de presse organisée à la veille du meeting Areva, auquel il participera.

"J'ai l'impression que les médias sont plus obsédés par les JO que les athlètes", a-t-il poursuivi avec une pointe d'humour, avant de reconnaître qu'il pensait toutefois au futur concours de Londres depuis sa non-qualification pour les Jeux de Pékin, il y a presque quatre ans.

Athlète très terre à terre, Renaud Lavillenie a par la suite assuré qu'il préférait considérer chaque compétition comme un événement à part, sans trop se poser de questions.

"Ce qui me préoccupait ces derniers jours, c'était les championnats d'Europe, et aujourd'hui, c'est le meeting de Paris", a-t-il dit.

"Pour vendredi, l'objectif c'est la Ligue de diamant. Je suis actuellement en tête du classement et j'espère bien la remporter pour la troisième fois."

La semaine dernière à Helsinki, Renaud Lavillenie a conservé son titre de champion d'Europe au terme d'un concours intense.

Titillé par la concurrence, notamment allemande, le perchiste français a fini par signer la meilleure performance mondiale de l'année (5,97 m), se plaçant ainsi dans des conditions idéales avant Londres.

Pourtant, au printemps dernier, beaucoup d'observateurs du monde de l'athlétisme lui avaient déconseillé de se rendre en Finlande, le mettant en garde contre une blessure potentielle et un plateau peu relevé.

"Il y a deux ou trois mois, on me demandait ce que j'allais faire à Helsinki et je répondais que j'y allais pour me préparer pour les Jeux. A l'époque, beaucoup de personnes étaient dubitatives", a-t-il raconté.

"Je crois qu'on a démontré le contraire et je suis très content. Ce championnat m'a permis de me préparer à fond pour les Jeux", s'est-il fait un plaisir de souligner.

Edité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant