JO: le judo français poursuit sa moisson londonienne

le
0
UGO LEGRAND OFFRE SA SIXIÈME MÉDAILLE À LA FRANCE
UGO LEGRAND OFFRE SA SIXIÈME MÉDAILLE À LA FRANCE

LONDRES (Reuters) - Le judo français s'est à nouveau distingué lundi sur le tatami des Jeux olympiques de Londres, apportant deux nouvelles médailles de bronze à la délégation tricolore grâce à Automne Pavia en moins de 57 kg et Ugo Legrand en moins de 73 kg.

Ces deux récompenses, qui s'ajoutent au bronze déjà décroché dimanche par Priscilla Gneto en moins de 52 kg, portent le total des athlètes français à six médailles, dont deux d'or.

Elles ont aussi permis à la France de chiper à la Corée du Sud la quatrième place au classement des médailles en attendant les finales de la soirée.

Automne Pavia, 23 ans, a été la première en action au dojo olympique, où elle a battu la Hongroise Hedvig Karakas grâce à un yuko consécutif à deux pénalités. Elle a été félicitée en personne par le président François Hollande, en visite auprès des athlètes français à Londres et présent au pied du tatami.

Native de Péronne, en Picardie, la sociétaire de l'US Orléans a su se remotiver après s'être inclinée en demi-finale devant la Japonaise Kaori Matsumoto, championne du monde de la catégorie en 2010 et numéro un mondiale.

En finale, Matsumoto a décroché la première médaille d'or du judo japonais dans ces JO en infligeant un ippon à la Roumaine Corina Caprioriu, médaillée d'argent, tandis que l'Américaine Marti Malloy a pris l'autre médaille de bronze.

"BONNE JOURNÉE POUR LE JUDO", SELON HOLLANDE

Quelques minutes plus tard, Ugo Legrand a imité sa compatriote et partenaire de club en décrochant à son tour le bronze dans sa catégorie des moins de 73 kg. C'est la troisième médaille depuis le début des Jeux à l'actif du judo français, pourvoyeur à ce jour de la moitié des podiums de la délégation tricolore.

Déjà médaillé de bronze aux derniers mondiaux, le Français de 23 ans a battu le numéro un mondial sud-coréen Wang Ki-chun par waza-ari pendant la prolongation ("golden score").

Le Russe Mansur Isaev s'est adjugé l'or de la catégorie devant le Japonais Riki Nakaya. Le Mongol Nyam-Ochir Sainjargal a lui battu le Néerlandais Dex Elmont pour obtenir l'autre médaille de bronze.

"Ça a été une très bonne journée pour le judo français avec deux médailles de bronze qui s'ajoutent à celle d'hier. J'espère que ce sera encore mieux ce soir avec de l'or", a dit François Hollande, avant de partir vers la piscine olympique, où il devait poursuivre sa visite, puis le Club France.

Le président de la République avait auparavant assisté au dernier assaut de l'épéiste Laura Flessel, qu'il a qualifiée de "très grande championne".

Michael Holden, avec Chrystel Boulet-Euchin, Jean Décotte pour le service français, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant