JO: le Français Mahiédine Mekhissi veut aller plus haut

le
0
MAHIÉDINE MEKHISSI VEUT ALLER PLUS HAUT
MAHIÉDINE MEKHISSI VEUT ALLER PLUS HAUT

par Mario Andres

LONDRES (Reuters) - Médaillé d'argent controversé aux Jeux olympiques de Pékin, Mahiédine Mekhissi veut aller un cran plus haut encore dimanche aux JO de Londres en finale du 3.000 m steeple et tenir la dragée haute aux Kenyans, rois de la discipline.

Sa deuxième place voilà quatre ans avait surpris tout le monde, sauf lui, mais le Rémois a depuis confirmé largement son potentiel en alignant une médaille de bronze mondiale et deux titres européens qui en font l'un des rares adversaires crédibles des coureurs des hauts plateaux.

Vendredi, en séries, le Français a assuré sa qualification avec prestance, enlevant sa série au prix d'une course sérieuse et déterminée : "J'ai gagné une bataille, mais je n'ai pas gagné la guerre. La guerre, c'est dimanche", précisait-il.

Cette guerre, il la livrera avant tout aux trois Kenyans en lice, le champion olympique en titre Brimin Kiprop Kipruto, le champion du monde Ezekiel Kemboi et le jeune Abel Kiprop Mutai, avec pour seul objectif d'apporter à la France sa première médaille de ces Jeux en athlétisme.

Dans l'épreuve reine du stade, le 100 m messieurs, Jimmy Vicaut disputera une demi-finale extrêmement ardue aux côtés de l'Américain Justin Gatlin et du Jamaïcain Asafa Powell.

BRYAN COQUARD BIEN PARTI

À quelques encablures du stade olympique, au vélodrome, Bryan Coquard, vainqueur de la Coupe du monde 2012 de l'omnium, a démontré samedi qu'il était effectivement l'un des meilleurs spécialistes de cette épreuve en six volets.

Le Nantais, qui rejoindra l'équipe professionnelle Europcar à la fin des Jeux, émargeait en tête après trois épreuves samedi et semblait bien parti pour un podium dimanche dans le deuxième acte.

Hors du Parc olympique, l'action se déroulera essentiellement au site d'ExCel pour la fin des épreuves d'escrime, où les fleurettistes Erwan Le Péchoux, Enzo Lefort, Marcel Marcilloux et Victor Sintes tenteront d'accrocher un podium dans l'épreuve par équipes.

Vice-champions du monde de la spécialité, les Tricolores ont des raisons d'y croire : ils commenceront leur tournoi face aux Etats-Unis.

La gymnastique pourrait également venir étoffer le palmarès des Bleus : vice-champion du monde aux arçons, Cyril Tommasone figure parmi les favoris sur ces agrès, surtout grâce à sa régularité depuis trois ans.

La lutte débute également dans le complexe ExCel avec l'entrée en lice de l'un des deux frères Guenot, Christophe, révélé par sa médaille de bronze des Jeux de Pékin en gréco-romaine, et qui s'aligne en moins de 74 kilos face au Tunisien Zied Aytokrame.

Enfin, sur le stand de tir des Royal Artillery Barracks, Franck Dumoulin et Walter Lapeyre sont engagés au 50 mètres pistolet tandis que Stéphane Clamens dispute le trap.

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant