JO: le Français Mahiedine Mekhissi en finale du 3000m steeple

le
0
LE FRANÇAIS MAHIEDINE MEKHISSI SE QUALIFIE POUR LA FINALE DU 3000M STEEPLE
LE FRANÇAIS MAHIEDINE MEKHISSI SE QUALIFIE POUR LA FINALE DU 3000M STEEPLE

par Mario Andres

LONDRES (Reuters) - Bien décidé à se jouer enfin de ces Kenyans qui, depuis quatre ans, le privent de l'or mondial ou olympique, le Français Mahiedine Mekhissi a marqué son territoire vendredi en dominant sa série du 3.000 m steeple des Jeux de Londres.

Le vice-champion olympique de Pékin a parfaitement contrôlé les débats, sans prendre le moindre risque, pour l'emporter en 8'16"23, devant le trouble-fête américain, Evan Jager, et l'un des trois Kenyans engagés, le jeune Abel Kiprop Mutai, 23 ans.

"L'objectif, c'était d'entrer dans les quatre sans faire trop d'efforts. Et puis la course est partie vite, ce qui nous arrangeait car l'écrémage s'est fait rapidement", a expliqué le Français, médaillé de bronze des derniers championnats du monde.

"Les qualifications, je n'aime pas trop ça parce que ça bouscule beaucoup, que tout peut arriver, aussi je n'ai pris aucun risque, j'ai fait très attention", a-t-il ajouté.

"C'est la tactique que nous avions mise au point le matin car comme je suis arrivé aux Jeux sans être tête de série, je savais que je serais dans une série relevée". Ce fut le cas.

Présenté comme l'un des coureurs capables de rivaliser avec les Kenyans, l'Américain Evan Jager a accéléré dans le dernier tour avant d'être déposé par le double champion d'Europe.

"J'ai gagné une bataille mais je n'ai pas gagné la guerre. La guerre, c'est dimanche", a résumé Mahiedine Mekhissi, contrat rempli.

Il a déjà pu évaluer les forces de deux adversaires potentiels, Jager notamment.

"Les Kenyans dominent le lot depuis des années mais il y a toujours un coureur qui arrive à se glisser au milieu d'eux, j'espère être celui-là", a lancé le coureur de Portland, qui n'a débuté sur le steeple que cette saison.

Les trois terreurs kenyanes se sont logiquement hissées en finale. Le tenant du titre, Brimin Kiprop Kipruto, a également enlevé sa série alors qu'Ezekiel Kemboi assurait la deuxième place de la sienne derrière l'Ethiopien Roba Gari.

L'autre français engagé, Vincent Zouaoui-Dandrieux, a été éliminé en finissant huitième de la série remportée par Kipruto.

En sprint, la Française Myriam Soumaré, deuxième de sa série sur 100 m, a assuré sa place en demi-finales de la distance. L'autre Française, Véronique Mang, n'a en revanche pas passé le cap des séries et ne disputera donc pas la finale, samedi.

Le meilleur temps des séries a été réalisé par l'Américaine Carmelita Jeter, championne du monde en 2011, qui a d'ores et déjà affirmé ses prétentions sur le titre.

Les demi-finales du 1.500 m réuniront deux Français, Florian Carvalho et Yoann Kowal. Les deux coureurs figureront toutefois dans deux courses différentes, dimanche soir.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant