JO: la vitesse sur piste en vedette

le
0
EMILIE FER VISE UNE MÉDAILLE AUX JO
EMILIE FER VISE UNE MÉDAILLE AUX JO

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - Le cyclisme sur piste tiendra certainement la vedette, jeudi, au Jeux olympiques de Londres, où l'équipe de France peut logiquement viser l'or, tout comme Audrey Tcheuméo en judo.

Le podium est également envisageable pour Emilie Fer, la kayakiste engagée en slalom. L'équipe féminine de fleuret peut également sauver l'honneur de l'escrime en se hissant sur "la boîte".

Emmenés par Grégory Baugé, triple champion du monde en individuel et vice-champion olympique en 2008 à Pékin, les pistards français peuvent voir loin en vitesse par équipe, même si la Grande-Bretagne, à domicile, s'annonce être une redoutable adversaire.

Mais avec Michaël D'Almeida, trois fois médaillé d'argent aux Mondiaux par équipe et Kévin Sireau, qui était déjà de l'aventure pékinoise et compte deux titres de champion du monde en individuel, tous les espoirs sont permis.

Audrey Tcheuméo peut, elle, surfer sur la vague de Lucie Décosse, qui a décroché l'or mercredi en moins de 70 kg. La judoka française, championne du monde des moins de 78 kg en 2011, peut rêver de médaille, d'autant que ses résultats cette saison ont été probants.

La licenciée de Villemomble a en effet remporté deux tournois, à Varsovie et Bucarest, et terminé sur la troisième marche du podium du Grand Chelem de Paris.

MANAUDOU ET LEVEAUX AU PROGRAMME

Les céistes Gauthier Klauss et Matthieu Péché ont également toutes leur chances en C2, forts de leurs deux titres de champions du monde par équipe.

Ils ont terminé premiers avec le meilleur temps des qualifications et peuvent légitimement penser au podium olympique que visera également Emilie Fer.

La kayakiste s'élancera sur les eaux de Londres forte d'une place dans les dix meilleures mondiales et de l'expérience de Pékin, où elle avait terminé septième. L'an passé, elle avait terminé au pied du podium des championnats du monde.

Les fleurettistes pourraient mettre du baume au coeur d'une escrime française toujours bredouille après cinq journées de compétition, comme si elle n'arrivait pas à se remettre de la retraite de Laura Flessel, porte-drapeau de la délégation tricolore, qui n'a pu aller plus loin qu'au deuxième tour à l'épée.

Astrid Guyart, Corinne Maitrejean et Ysaora Thibus vont tenter de mettre fin à la disette d'un sport habituellement pourvoyeur de médailles.

Dans la piscine de l'Aquatics Centre, les chances sont moindres pour Laure Manadou qui, après sa déception d'un 100 mètres dos raté - elle fut éliminé en séries -, tentera de faire mieux sur 200 m. Vice-champion olympique surprise en 2008 sur 50 m nage libre, Amaury Leveaux tentera lui de récidiver.

A suivre également le match France-Tunisie en handball masculin, où les Experts de Claude Onesta sont en quête d'un deuxième titre consécutif au Jeux. En basket, Tony Parker et ses coéquipiers affronteront de leur côté la Lituanie, en match de poules.

Edité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant