JO: la Norvège défiera les Monténégrines au handball

le
0
LE MONTÉNÉGRO AFFRONTERA LA NORVÈGE EN FINALE DU TOURNOI DE HANDBALL DES JEUX
LE MONTÉNÉGRO AFFRONTERA LA NORVÈGE EN FINALE DU TOURNOI DE HANDBALL DES JEUX

LONDRES (Reuters) - Après un début de tournoi timide à Londres, les handballeuses norvégiennes, championnes en titre, ont retrouvé jeudi une forme olympique pour s'imposer sans trembler en demi-finale contre la Corée du Sud (31-25).

Emmenées par Heidi Loke, la meilleure joueuse de l'année, les Norvégiennes disputeront la finale samedi, contre le Monténégro, bourreau des rêves olympiques français au tour précédent.

Les Monténégrines, décidément surprenantes, ont battu les Espagnoles d'un petit but (27-26) dans la soirée.

Face à la Norvège, la Sud-Coréenne Sim Haein a inscrit le premier but de la partie, mais Marit Frafjord a frappé par deux fois coup sur coup pour donner l'avantage aux favorites, qui n'ont plus jamais été inquiétées.

Les championnes du monde et d'Europe s'étaient montrées nettement plus timides au début du tournoi, au point qu'elles avaient fini à la quatrième place du groupe B après une défaite inaugurale contre la France (24-23).

Elles avaient également dû concéder le match nul 27-27 face aux mêmes joueuses Sud-Coréennes.

"Plus tôt dans le tournoi, nous ne courions pas tant que ça, mais sous sommes en excellente forme et maintenant nous courons tout le temps. C'est comme cela que la Norvège joue, donc c'est ce que nous avons à faire", a commenté Heidi Loke.

Le réveil des Norvégiennes s'est produit lors du quart de finale, remporté face au Brésil (21-19), selon leur entraîneur, Thorir Hergeirsson.

"Nous doutions de nos qualités, mais nous avons travaillé dur pour retrouver notre identité de jeu. Quand les filles retrouvent leurs qualités, peu d'équipes peuvent les battre", a affirmé le stratège islandais, sûr de ses forces.

En finale, les Norvégiennes devront toutefois faire attention à ne pas présumer de leurs forces face à des adversaires toujours aussi décomplexées malgré leur étiquette de novices au plus haut niveau mondial.

"Ce succès est incroyable pour un pays de 600.000 habitants. C'est historique, quelque chose que nous n'ounlierons jamais", s'est réjoui l'entraîneur du Monténégro Dragan Adzic, devant ses joueuses euphoriques qui s'aspergeaient d'eau.

"Il n'y a qu'une centaine de joueuses dans notre pays", a-t-il ajouté, comme incrédule devant l'exploit réalisé.

Les sports collectifs du Monténégro auront connu une semaine folle à Londres. La veille, l'équipe masculine de water-polo s'est qualifiée contre toute attente pour la demi-finale du tournoi olympique.

Tom Pilcher, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant