JO : la moitié des sportifs français vivent sous le seuil de pauvreté

le , mis à jour le
0
Gaël Quérin, membre de l'équipe de France de décathlon.
Gaël Quérin, membre de l'équipe de France de décathlon.

Oubliée, l'image du sportif millionnaire... Loin des podiums et des médailles, la réalité est bien moins belle. Un reportage de Complément d'enquête

, diffusé jeudi soir, révèle que la moitié des 450 Français qui vont participer aux JO de Rio vivent avec moins de 500 euros par mois. Comme 8,6 millions de personnes, des centaines d'athlètes se retrouvent donc sous le seuil de pauvreté, fixé à 987 euros par mois et défini par l'Insee comme étant égal à 60 % du niveau de vie médian de la population française.

Membre de l'équipe de France de décathlon, Gaël Quérin assure qu'il n'a même pas les moyens de se payer une nouvelle paire de baskets malgré ses chaussures trouées ! Et pour cause, avec des séances d'entraînement deux fois par jour, le champion de France 2015 n'a pas le temps de cumuler un petit boulot. Pourtant, sa discipline lui coûte de l'argent. Entre les stages, les déplacements et le matériel, sa préparation aux JO lui revient à 17 500 euros. Si la somme est en partie prise en charge par sa fédération et par son département, ce père de famille a été obligé de faire appel aux dons sur Internet pour trouver les 5 000 euros restants.

Vendeuse en parallèle

Mais Gaël Quérin est loin d'être le seul. « Il y en a des dizaines dans toutes les disciplines : javelot, judo, course... », égrène le journaliste de France 2. « J'ai des mois où il n'y a rien dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant