JO: la judoka Audrey Tcheuméo en bronze, mais inconsolable

le
0
AUDREY TCHEUMÉO DÉCROCHE LE BRONZE EN JUDO
AUDREY TCHEUMÉO DÉCROCHE LE BRONZE EN JUDO

LONDRES (Reuters) - La judoka Audrey Tcheuméo avait tout gagné en 2011 mais l'année olympique lui a été moins favorable et sa médaille de bronze en moins de 78 kg aux Jeux olympiques de Londres avait un goût amer jeudi.

Championne d'Europe et du monde la saison passée, la Française espérait une autre place sur le podium dans la capitale anglaise.

Elle en a été privée en demi-finale par l'Anglaise Gemma Gibbons, portée par le soutien du public de l'ExCel.

Il n'en demeure pas moins que la jeune femme a réalisé une belle performance, elle qui n'a débuté le judo qu'il y a huit ans.

"J'ai perdu mes moyens avec la pression. Elle (Gibbons) avait une seconde force", a admis, en larmes, celle que Teddy Riner, le leader du judo français, considère comme sa petite soeur.

Catherine Fleury, son entraîneur sous le maillot bleu, ne tarit pourtant pas d'éloges sur la native de Bondy, en Seine-Saint-Denis et aujourd'hui licenciée à Villemomble, dans le même département.

"Cette défaite, c'est la conjonction de choses avec d'un côté des leaders un peu paralysées par l'enjeu, et de l'autre une Britannique qui n'a rien à perdre, qui fonce et qui donne tout", a dit l'ancienne championne olympique, médaillée d'or à Barcelone en 1992.

"Il lui a fallu beaucoup de force mentale pour décrocher cette médaille. On est super fiers d'elle. Lucie Décosse a mis trois JO pour devenir championne olympique et pourtant, qu'est-ce qu'elle est douée", a encore souligné Fleury.

Tous ces compliments ne suffisent pas à consoler Audrey Tcheuméo qui va certainement mettre du temps à digérer ce qu'elle considère comme une contre-performance.

Mais elle a d'ores et déjà pris date pour les JO 2016 à Rio de Janeiro.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant