JO: la judoka Audrey Tcheuméo arrache le bronze, faute de mieux

le
0
LA JUDOKA FRANÇAISE AUDREY TCHEUMÉO EN BRONZE CHEZ LES -78KG
LA JUDOKA FRANÇAISE AUDREY TCHEUMÉO EN BRONZE CHEZ LES -78KG

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - La judoka française Audrey Tcheuméo a remporté à 22 ans la médaille de bronze des moins de 78kg, jeudi, aux Jeux olympiques de Londres mais n'a pas caché sa déception de ne pas avoir tenu son rang de championne du monde en titre.

La jeune femme a quitté le tatami en larmes après sa victoire face à la Hongroise Abigel Joo sur ippon à une minute et 18 secondes du gong.

Son rêve de médaille d'or s'est évanoui en demi-finale face à la Britannique Gemma Gibbons, de trois ans son aînée, qui a été portée par le soutien inconditionnel du public.

Au bout d'un match tendu et accroché, Audrey Tcheuméo a finalement craqué dans le "golden score", la prolongation du judo, subissant un ippon à quelques secondes de la fin face à une Britannique déterminée.

"C'est vrai que c'est une belle médaille mais ce n'est pas celle que je voulais. Je suis dégoûtée. J'étais bien toute la journée et en demie je ne sais pas ce qui s'est passé. Elle jouait à domicile et voilà...", a dit Audrey Tcheuméo, inconsolable malgré cette médaille.

Brahim Asloum, qui fut champion olympique de boxe dans la catégorie des mi-mouches en 2000 à Sydney, a bien tenté de la réconforter mais c'était peine perdue.

"Il m'a dit qu'il était fier de moi mais bon...", a dit la Française qui a cependant donné rendez-vous aux journalistes à Rio de Janeiro, pour les JO 2016.

RENDEZ-VOUS EST PRIS

Avant sa cruelle défaite dans le dernier carré, Audrey Tcheuméo, avait battu la Chinoise Yang Xiuli, championne olympique en titre et définitivement déchue après une nouvelle défaite en repêchage.

En finale, l'Américaine Kayla Harrison a mis fin à l'aventure de Gibbons et décroché le titre, la Brésilienne Mayra Aguiar prenant la deuxième médaille de bronze.

Dans l'autre catégorie au programme de la journée, celle des moins de 100 kg hommes, le Français Thierry Fabre a été éliminé en huitièmes de finale, battu sur ippon par le Mongol Tuvshinbayar Naidan, champion olympique en titre.

"J'ai fait n'importe quoi. Ce n'est même pas qu'il est plus fort que moi, c'est que je suis nul", a sévèrement commenté Fabre, troisième des championnats du monde 2010.

Dans cette catégorie des moins de 100 kg, le titre est revenu au Russe Tagir Khaibulaev qui, sous les yeux de son président Vladimir Poutine, est sorti vainqueur de la finale qui l'opposait à Tuvshinbayar Naidan.

Les médailles de bronze ont, elles, été remportées par l'Allemand Dimitri Peters et le Néerlandais Henk Grol.

Avec Jean-Paul Couret pour le service français, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant