JO: la France dans le grand bain

le
0
LA FRANCE DANS LE GRAND BAIN
LA FRANCE DANS LE GRAND BAIN

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - Avec des armes du calibre de Camille Muffat en natation, la France espère tirer dimanche ses premières salves aux Jeux olympiques de Londres, à l'image de Céline Goberville qui tentera de mettre dans le mille au pistolet à 10 mètres.

Camille Muffat, qui vise l'or sur 200m et 400m nage libre, va prendre la température sur la plus longue des deux distances, dans un bassin olympique où celle qui a grandi dans l'ombre de Laure Manaudou espère se faire définitivement un nom.

Si sa qualification pour la finale ne fait presque aucun doute, il lui faudra une rage de vaincre inouïe pour monter sur la plus haute marche du podium.

Une marche à laquelle aspirent aussi les relayeurs du 4x100m, dans une course qui sera la dernière d'Alain Bernard à ce niveau.

Le champion olympique de Pékin en 2008 sur 100m nage libre n'est pas parvenu à se qualifier en individuel quatre ans plus tard et aura certainement à coeur de prendre une revanche pour finir sa carrière internationale en beauté.

La concurrence est rude, l'or n'est pas gagné mais le podium est à portée de main.

Laure Manaudou, ancienne championne olympique et du monde en crawl, s'est convertie en dossiste et disputera dimanche matin les séries sur 100m avec pour but minimal d'atteindre les demi-finales, qui seront disputées en soirée.

HAND ET BASKET AU PROGRAMME

Un pari pour la nageuse qui avait pris une retraite anticipé en 2009 et qui est devenue maman, avant de replonger dans les bassins et tenter de relever le défi londonien.

Si la natation française est très attendue sur ces Jeux, le tir pourrait être à l'origine de la première médaille française outre-Manche avec Céline Goberville, qui arrive à Londres pour ses premiers JO auréolée d'un titre de championne d'Europe 2011.

D'une famille de tireurs, elle compte déjà 15 titres de championne de France et à 25 ans, elle peut légitimement espérer terminer la journée sur un podium.

Habituel pourvoyeur de médailles olympiques, le judo français verra les entrées en lice de Priscilla Gneto, médaillée de bronze aux championnat du monde juniors en moins de 52 kg en 2010, et David Larose, vainqueur du Grand Chelem de Paris 2012 en moins de 66 kg.

Les sports collectifs seront également à l'honneur coté tricolore avec du basket et du handball masculin. Les deux équipes ne seront toutefois pas logées à la même enseigne.

Si les handballeurs, tenants du titre, ne risquent a priori pas grand-chose face à la Grande-Bretagne qui dispute sa première compétition internationale, Tony Parker et ses coéquipiers ne seront probablement pas à la fête face à l'ogre américain.

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant