JO: l'athlète Sanchez renaît, la perchiste Isinbayeva retombe

le
0

par Neil Maidment

LONDRES (Reuters) - Le Dominicain Felix Sanchez a ressurgi lundi en finale du 400 m haies des Jeux de Londres pour devenir champion olympique huit ans après son sacre à Athènes, tandis que la perchiste russe Yelena Isinbayeva, qui ambitionnait une troisième médaille d'or, est redescendue sur terre.

Les fortunes divergentes de ces deux trentenaires n'ont pas éclipsé l'émergence d'un nouveau prince du tour de piste, avec le triomphe de Kirani James, coureur de la Grenade d'à peine 19 ans, sur le 400 m.

Le jeune homme, déjà sacré champion du monde en 2011, a largement distancé la concurrence pour s'imposer en 43"94, devant le Dominicain Luguelin Santos, médaillé d'argent en 44"46 et le Trinidadien Lalonde Gordon, troisième en 44"52.

"Cela veut dire beaucoup pour moi. Je suis fou de joie", a réagi celui qu'on surnomme "le Jaguar".

Aucun coureur des Etats-Unis n'était présent en finale du 400 m, chose inhabituelle pour la sélection américaine: avant lundi, ses athlètes avaient raflé les sept derniers titres olympiques de la distance.

Et les trois coureurs à la bannière étoilée alignés en finale du 400 m haies n'ont rien pu faire non plus face à la deuxième jeunesse du Dominicain Felix Sanchez.

Le coureur de 34 ans a bouclé le tour de piste en 47"63 pour devancer l'Américain Michael Tinsley (47"91), médaille d'argent, et le Portoricain Javier Culson (48"10), qui décroche le bronze.

SANCHEZ POUR SA GRAND-MÈRE

Fait insolite, le Dominicain a gagné sa deuxième médaille d'or de la discipline avec le même temps qui lui avait valu son premier titre olympique en 2004.

Aussitôt la ligne franchie, Felix Sanchez a tiré de son maillot une photo de sa grand-mère, décédée durant les Jeux de Pékin en 2008, qu'il a embrassée sur la piste.

"Je n'avais qu'un souhait, c'était de la rendre fière", a-t-il dit après la course. "Le jour où elle est morte, à Pékin, mon coeur s'est brisé. C'est pourquoi j'ai couru avec son image près de mon coeur."

Si Sanchez a réussi son pari, la Russe Yelena Isinbayeva n'a pu faire mieux qu'une médaille de bronze dans le concours de la perche, échouant à remporter trois titres consécutifs après ceux d'Athènes et de Pékin.

La détentrice du record du monde (5,06 m) s'est inclinée en ne franchissant que 4,70 m, tandis que l'Américaine Jennifer Suhr et la Cubaine Yarisley Silva passaient des barres à 4,75 m.

C'est l'Américaine qui a pris la médaille d'or au bénéfice d'un nombre d'essais inférieur.

Sur le sautoir, Yelena Isinbayeva, 30 ans n'a pas eu son rayonnement habituel, manquant même une tentative à 4,55 m, laissant ses deux rivales prendre les rênes du concours et lui voler la vedette.

Aussitôt après son dernier essai manqué, la Russe s'est relevée avec un grand sourire, a salué le public et envoyé un baiser en direction de la caméra.

Une autre Russe avait le sourire lundi soir: Yuliya Zaripova a tenu son rang de championne du monde du 3.000 steeple, où elle a devancé la Tunisienne Habiba Ghribi et l'Ethopienne Sofia Assefa.

Neil Maidment, Jean Décotte pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant