JO - Jérémy Cadot : "Le plus fort mentalement ira au bout"

le , mis à jour le
0
JO - Jérémy Cadot : "Le plus fort mentalement ira au bout"
JO - Jérémy Cadot : "Le plus fort mentalement ira au bout"

Cet été à Rio, des vocations naîtront chez de nombreux jeunes téléspectateurs. Certains se laisseront tenter par le handball, d'autres voudront absolument dévaler les pistes en BMX, et certains se laisseront séduire par l'escrime, la tension de chaque instant et l'explosion de joie des vainqueurs. C'est ce qui est arrivé à Jérémy Cadot, né dans le Pas-de-Calais. « À 5 ans, je suis tombé sur un combat d'escrime à la télévision. Ça m'a tout de suite plu », explique-t-il, lui qui s'était avant cela initié au tennis.

Vouloir atteindre le meilleur niveau (...) ce n'est pas une vie

Depuis, Jérémy Cadot, 29 ans, a dédié « 25 ans de [s]a vie à l'escrime, dont 10 au plus haut niveau ». L'escrimeur s'apprête à représenter la France à Rio, pour ses premiers Jeux olympiques. Et pour goûter à la joie d'empocher une médaille, il ne ménage pas ses efforts. « Vouloir atteindre le meilleur niveau, c'est une question de sacrifice, d'entraînement, de don de soi, explique-t-il en souriant au Point.fr. Ce n'est pas une vie ! » C'est à l'Insep que le Nordiste a posé ses bagages et ses fleurets. « Ce n'est pas simple de concilier cette vie avec la famille et les amis. L'avantage à l'Insep, c'est de partager son quotidien avec d'autres athlètes qui font les mêmes efforts. Ça...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant