JO: Gneto peut encore y croire en judo, Larose en vacances

le
0
JEUX FINIS POUR LAROSE
JEUX FINIS POUR LAROSE

LONDRES (Reuters) - La Française Priscilla Gneto peut encore croire à une médaille de bronze dans le tournoi olympique de judo alors que son compatriote David Larose va pouvoir débuter à Londres des vacances qu'il estime bien méritées.

En moins de 52 kg, Gneto, 20 ans, n'est pas passée loin de pouvoir rêver d'or mais elle s'est laissée surprendre par la Coréenne du Nord, An Kum-ae, vice-championne olympique à Pékin en 2008.

Alors qu'elle menait la danse, elle s'est vu infliger un premier avertissement pour non combativité. Revenue à égalité, elle a écopé d'une seconde pénalité pour une fausse attaque à 56 secondes de la fin du combat et perdu la bataille.

Dommage car Priscilla Gneto avait là l'opportunité de frapper un grand coup dans un tableau dégagée car An, qui pratique un judo d'attente sans jamais, ou presque, lancer la moindre attaque, avait sorti en huitièmes de finale la grandissime favorite, Misato Nakamura, championne du monde en 2011 et 2009.

Le bronze restait à la portée de la jeune femme qui a remporté son combat de repêchage et disputait la troisième marche du podium à la Belge Ilse Heylen.

En moins de 66 kg, David Larose est, lui, sorti frustré de la compétition mais soulagé à l'idée de pouvoir enfin s'accorder des vacances.

Solide sur ses deux premiers combats, il a été battu en quart de finale par le Géorgien Lasha Shavdatuashvili, qui l'avait déjà privé du bronze aux derniers championnats d'Europe.

S'il a réussi à pousser son rival au golden score - la prolongation du judo -, il n'a pu contrer le grand droitier géorgien qui lui pose toujours problème et lui a infligé un nouvel ippon.

"J'étais bien parti lors des combats précédents mais, lui, je ne suis pas arrivé à le fixer. Il y a un sentiment d'impuissance car il est très grand, je n'arrive pas à placer mon spécial et je passe mon temps à essayer de ne pas prendre o-uchi-gari", a dit le Français.

"Maintenant, on va partir sur une nouvelle Olympiade mais avant, j'ai surtout besoin de vacances car depuis trois, quatre ans, ça a été beaucoup de sacrifices. Je n'ai vu ma femme et ma fille qu'une dizaine de jour cet été"

Champion du monde par équipe en 2001, vainqueur du Grand Chelem de Paris cette année, David Larose, qui disputait ses premiers JO, n'a toujours pas connu le succès dans un grand championnat.

"J'espérais débloquer mon compteur aujourd'hui. C'est raté donc oui, je continue jusqu'à Rio (où se dérouleront les Jeux olympiques en 2016-NDLR)".

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant