JO: Gévrise Emane en bronze et enfin médaillée

le
0
LA JUDOKA FRANÇAISE GÉVRISE EMANE DÉCROCHE LE BRONZE
LA JUDOKA FRANÇAISE GÉVRISE EMANE DÉCROCHE LE BRONZE

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - La judoka française Gévrise Emane a remporté mardi le bronze des moins de 63 kg aux Jeux de Londres, obtenant enfin la médaille olympique qui la fuyait alors qu'elle a été deux fois championne du monde et quatre fois championne d'Europe.

La jeune femme de 30 ans a décroché cette place sur le podium en battant la Sud-Coréenne Joung Da-Woon après prolongation et à l'unanimité des trois juges.

Gévrise Emane, qui a obtenu ses titres mondiaux dans deux catégories différentes, en moins de 70 kg en 2007 et en moins de 63 kg en 2011, a connu un début de journée difficile, comme elle l'a avoué à Reuters.

"Ce matin, j'étais un peu en dedans. Je me suis mis la pression en pensant que les dieux de l'Olympe n'étaient pas avec moi", a-t-elle reconnu.

"C'était dans la tête mais Martine (Dupont, son coach en équipe de France, NDLR) a su trouver les mots pour me remotiver et je suis satisfaite d'avoir trouvé les ressources nécessaires pour aller chercher la médaille de bronze."

Considérée comme la grande favorite, la Française a été battue en quart de finale du tableau principal par la Mongole Munkhzaya Tsedevsuren, qui a finalement échoué à la cinquième place du tournoi olympique remporté par la Slovène Urska Zolnir, en bronze à Athènes il y a huit ans, devant la Chinoise Xu Lili.

Condamnée au repêchage, Gévrise Emane a su se reprendre pour battre l'Israélienne Alice Schlesinger sur pénalité au golden score et obtenir le droit de combattre pour la médaille de bronze.

La Japonaise Yoshie Uno, qui était considérée comme sa principale rivale, a suivi le même parcours qu'elle et a dû se contenter de l'autre médaille de bronze.

"CRUEL" POUR SCHMITT

Passé le combat de repêchage, Gévrise Emane a dominé lors du combat pour la troisième place la Coréenne Joung Da-Woon, battue aux drapeaux à l'unanimité des trois arbitres.

Titulaire d'un Masters en gestion et management public et gestion des collectivités locales, Gévrise Emane vient, avec cette médaille de bronze, de tourner la page olympique, elle qui avait terminé neuvième à Pékin dans la catégorie supérieure.

"Je pense que dans quatre ans, je vaquerai à d'autres occupations", a dit la jeune femme, née à Yaoundé, au Cameroun, qui a fêté ses 30 ans il y a quatre jours, le 27 juillet.

Son compatriote Alain Schmitt a, lui, vu son parcours s'arrêter en huitième de finale face à l'Argentin Emmanuel Lucenti, en moins de 81 kg.

Alain Schmitt, licencié comme Gévrise Emane au Levallois Sporting Club, ne sait pas encore s'il sera des Jeux de Rio de Janeiro en 2016 mais il a subi un gros revers mardi à l'ExCel, battu prématurément par un adversaire largement à sa portée.

Il s'est laissé piéger par un Argentin au palmarès assez faible et a vu son aventure olympique stoppée net, les repêchages lui étant interdits faute d'avoir atteint les quarts de finale.

"Je me sentais au dessus de l'Argentin. C'est cruel de perdre comme ça, j'étais peut-être trop serein", a-t-il reconnu.

Le judoka de 28 ans risque fort d'avoir ainsi laissé passer sa chance d'une médaille olympique lors d'une première participation qui risque fort d'être la dernière.

Dans cette catégorie des moins de 81 kg, le titre est revenu au Coréen Kim Jae-Bum, vainqueur en finale de l'Allemand Ole Bischof. Le Canadien Antoine Valois-Fortier et le Russe Ivan Nifontov ont décroché le bronze.

Kim a ainsi pris sa revanche sur Bischof qui l'avait battu en finale à Pékin il y a quatre ans.

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant