JO: doublé or-or de Maze et Gisin, Lamy Chappuis gelé

le
0
JASON LAMY CHAPPUIS TERMINE 35E DU COMBINÉ NORDIQUE À SOTCHI
JASON LAMY CHAPPUIS TERMINE 35E DU COMBINÉ NORDIQUE À SOTCHI

par Mike Collett-White

SOTCHI, Russie (Reuters) - Les craintes d'une détérioration de la neige ont fondu et les Jeux de Sotchi ont vécu mercredi un événement inédit : l'attribution de deux médailles d'or dans une épreuve de ski de Jeux olympiques d'hiver.

Sous un ciel clair et par une température de quatre degrés, la Slovène Tina Maze et la Suissesse Dominique Gisin ont été déclarées ex-aequo au centième de seconde près dans la descente dames après 2,713 kilomètres de course.

Une autre skieuse suisse, Lara Gut, a terminé troisième à un dixième de seconde et a pris la médaille de bronze.

Pareille égalité ne s'était jamais produite pour une médaille d'or olympique à des Jeux d'hiver même si des skieurs ont déjà partagé d'autres trophées aux Jeux.

Tina Maze et Dominique Gisin ont ainsi effacé des tablettes les skieurs qui ont déjà partagé des trophées mais pas des médailles d'or comme la Française Christine Goitschel et l'Américaine Jean Saubert médailles d'argent du slalom géant aux Jeux d'Innsbruck en 1964.

L'Autrichienne Anita Wachter et l'Américaine Dian Roffe s'étaient classées deuxièmes ex-aequo dans la même discipline aux Jeux d'Albertville en 1992.

Chez les hommes, le Suisse Didier Cuche et l'Autrichien Hans Knauss avaient été tous les deux médaillés d'argent du Super-G à Nagano en 1998.

"Je préfère que nous soyons deux à la première place qu'être deuxième à un centième. Cela fait deux visages heureux", a déclaré Tina Maze.

La Slovène était attendue sur le podium au nom de son extraordinaire domination sur la saison dernière où elle a remporté le gros globe de cristal de la Coupe du monde avec un nombre record de 2.414 points.

"DE LA FOLIE"

"J'ai tout fait pour réussir une telle course aujourd'hui mais c'est de la folie", a déclaré Dominique Gisin avant d'éclater en sanglots en parlant à ses grands-parents sur son téléphone portable.

Rares étaient ceux qui auraient parié sur la skieuse de 28 ans sans titre international et pilote dans l'armée de l'air suisse.

La course a également surpris par la contre-performance de Maria Höfl-Riesch et Julia Mancuso.

L'Allemande, médaille d'or lundi du Super combiné et l'Américaine, qui avait réussi le meilleur temps de la descente de cette épreuve, étaient favorites en raison du forfait de l'Américaine Lindsey Vonn qui domine les épreuves de vitesse.

Mancuso a pris la huitième place, Höfl-Riesch la treizième.

Une autre surprise est venue dans l'après-midi du combiné nordique masculin. Le Français Jason Lamy Chappuis, tenant du titre, a laissé le podium à l'Allemand Eric Frenzel, au Japonais Akito Watabe et au Norvégien Magnus Krog.

Pire encore, le porte-drapeau de la délégation française à Sotchi, qui était huitième après le saut au petit tremplin, s'est écroulé sur les 10 kilomètres de ski de fond et a terminé à la 35e place au total des deux manches.

"Je ne m'explique pas ce qui est arrivé", a-t-il dit. "C'est une journée à oublier?"

Dans les autres finales au programme, deux Tobias, Wendl et Arit, ont poursuivi la razzia de l'Allemagne en luge en prenant la médaille d'or de l'épreuve à deux.

Sur la patinoire de vitesse, ce sont les Pays-Bas qui règnent. Ils ont remporté leur quatrième titre sur cinq dans le 1.000 mètres grâce à Stefan Groothuis et Michel Mulder, déjà sacré sur 500m, a ajouté la médaille de bronze.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant