JO de Paris 2024, vous avez vu le foot ?

le
0
JO de Paris 2024, vous avez vu le foot ?
JO de Paris 2024, vous avez vu le foot ?

Paris est officiellement candidat pour l'organisation des Jeux olympiques de 2024, avec pour principal rival (après de nombreux désistements) Los Angeles. Si l'ensemble du mouvement sportif, réuni au sein du CNOSF, s'est rallié à cette grande cause nationale, le moins que l'on puisse écrire, c'est que le petit monde du football français ne s'est pas franchement manifesté ou mobilisé à ce propos. À sa décharge, il est fort peu concerné et a la tête ailleurs...

On l'a vite oublié, mais notre compatriote Jérôme Champagne a été candidat à la présidence de la FIFA. Il a même tenté vainement de convaincre Noël Le Graët, grand manitou de la FFF et orphelin de Michel Platini, qui s'était rangé derrière Gianni Infantino, de le soutenir. Dans ce but, il avait entonné notamment une réthorique patriotique imparable : en tant que membre de droit du CIO, le futur boss du foot mondial sera des happy few qui décideront en 2017 du choix de la ville hôte des JO-2024, ce qui pourrait se révéler d'une aide non négligeable pour notre capitale. La réponse de Le Graët s'était, paraît-il, avérée sans ambiguïté : " Les JO, je n'en ai rien à foutre. " Les propos fuités par Le Parisien ont même poussé Thierry Braillard, secrétaire d'État aux sports, à sortir de sa réserve et venir réaffirmer qu'évidemment, les footeux étaient tous derrière Paris 2024, en bons soldats du sport tricolore. Ce qui, à bien y réfléchir, n'était pas antinomique avec les propos peu amènes de l'ancien maire de Guingamp.

Un ancien médaillé en canoë et un ex-gourou du rugby


" Le foot français est effectivement plutôt absent de l'aventure de Paris 2024, tant dans le comité ad hoc pour la candidature, que dans les témoignages de soutien ", constate simplement Pim Verschuuren, chercheur à l'IRIS. De son côté, Christophe Lepetit, économiste du sport (CDES de Limoges) relativise néanmoins cette inhabituelle discrétion : " La candidature n'étant pas portée directement par la FFF (et la LFP), il est certain que son implication directe n'est pas aussi importante qu'elle ne le serait dans le cas d'une candidature à l'organisation d'un Mondial ou d'un Euro. Cependant, cela n'est pas spécifique à la 3F, les autres fédérations étant sensiblement dans le même cas. "


Il faut néanmoins noter que les deux lobbyistes en goguette au Brésil pour défendre le dossier parisien s'appellent Tony Estanguet, un ancien médaillé en canoë, et Bernard Lapasset, ex-gourou de l'IRB (International Rugby Board), et co-président du comité de candidature.…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant