JO: Consécration en tennis pour Serena et les frères Bryan

le
0
SERENA WILLIAMS S'EST IMPOSÉE SANS TREMBLER POUR DÉCROCHER LA MÉDAILLE D'OR
SERENA WILLIAMS S'EST IMPOSÉE SANS TREMBLER POUR DÉCROCHER LA MÉDAILLE D'OR

LONDRES (Reuters) - Serena Williams et les frères Bob et Mike Bryan avaient gagné tous les tournois du Grand Chelem en simple dames et en double messieurs, ils ont ajouté samedi une médaille olympique à leurs formidables palmarès.

Sur le gazon de Wimbledon, le Suisse Roger Federer aura l'occasion de les imiter ce dimanche en finale du simple messieurs face au Britannique Andy Murray.

Le tennis français a lui aussi tiré son épingle du jeu en décrochant deux médailles en double messieurs, celle d'argent par Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra et celle de bronze par Richard Gasquet et Julien Benneteau.

Les deux paires françaises n'ont pas à rougir de s'être fait doubler par les frères Bryan qui forment depuis des années la meilleure équipe dans le petit monde des spécialistes de double.

Les deux joueurs américains sont arrivés au titre en battant Julien Benneteau et Richard Gasquet 6-4 6-4 en demi-finale, vendredi, et Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra 6-4 7-6 en finale, samedi.

Benneteau et Gasquet ont fini le tournoi avec la médaille de bronze acquise aux dépens des Espagnols David Ferrer et Feliciano Lopez sur le score de 7-6 6-2.

Même s'ils espéraient sans doute secrètement la médaille d'or, les quatre Français ont montré que les Jeux avaient été pour eux un bonheur en jetant leurs bouquets de médaillés au public à la fin de la cérémonie protocolaire.

SERENA EN FORCE

"Terminer quatrième aurait été monstrueux. Là, c'est fabuleux. J'ai l'habitude de la pression mais j'avais juste envie de bien faire", a déclaré Gasquet. "C'est difficile de comparer avec une victoire en tournoi. Cette médaille, on l'aura toute notre vie."

Llodra et Tsonga étaient également sereins dans la défaite.

Llodra a dit son sentiment d'avoir joué "un très grand match". "On est un peu déçus ce soir mais je pense qu'on va réaliser qu'être médaillés, que ramener une médaille pour la France était l'essentiel", a jugé Tsonga.

La dernière Française à avoir été médaillée aux JO est Amélie Mauresmo qui avait remporté l'argent en 2004 à Athènes. Côté masculin, Arnaud Di Pasquale, aujourd'hui responsable du haut niveau masculin, avait décroché le bronze quatre ans plus tôt à Sydney.

Si les titres olympiques français sont d'autant plus appréciés qu'ils sont rares, celui qu'a remporté samedi Serena Williams a été accueilli comme une formalité.

Sur le gazon de Wimbledon où elle avait triomphé en Grand Chelem le 7 juillet, l'Américaine a vécu ce qui sera sans doute un de ses plus grands moments de gloire de sa carrière avec sa férocité habituelle.

Elle n'a laissé qu'un jeu à la Russe Maria Sharapova, porte-drapeau de la Russie lors de la cérémonie d'ouverture, qui rêvait elle aussi de gloire olympique.

La finale n'a duré que 62 minutes et Serena Williams n'aura concédé que 16 jeux dans ses cinq matches du tournoi.

Juste avant son triomphe, la Biélorusse Victoria Azarenka qu'elle avait dévorée 6-1 6-2 en demi-finale malgré son rang de n°1 mondiale, s'était consolée en remportant la médaille de bronze aux dépens de la Russe Maria Kirilenko 6-3 6-4.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant