JO: Claude Onesta dans la retenue après l'or des Experts

le
0
CLAUDE ONESTA TOUT EN RETENUE APRÈS LE TRIOMPHE DES EXPERTS
CLAUDE ONESTA TOUT EN RETENUE APRÈS LE TRIOMPHE DES EXPERTS

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - "Heureux? Oui... Je crois." Claude Onesta, le sélectionneur de l'équipe de France masculine de handball qui a conservé dimanche son titre olympique, n'est pas tombé dans l'euphorie après la victoire de ses "Expert" contre la Suède.

"Nous, nous ne sommes pas des spectateurs, nous sommes dedans", a-t-il dit à Reuters pour justifier sa retenue.

Jusqu'à janvier dernier, son équipe détenait conjointement les titres olympique, mondial et européen, avant un terrible revers en Serbie où les Bleus n'avaient terminé que 11e de l'Euro.

Il y a ensuite eu les critiques et les doutes autour de cette équipe qui finalement l'auront peut-être aidée à redresser la tête et à prouver de la plus belle des manières qu'elle n'était pas finie.

"La route a été compliquée. Il y a eu beaucoup d'obstacles mais on a été capable de les vaincre même si, par moment, on a un peu douté", a dit Claude Onesta le Toulousain, pensant certainement, entre autres, à la défaite contre l'Islande il y a huit jours, en phase de poules des JO.

"Depuis les quarts de finale, on n'a rien lâché. On a montré qu'on était les patrons. Il y a eu beaucoup de maîtrise et d'intelligence. Ça a certainement été la finale la plus difficile de toutes car l'adversaire avait tout à gagner, nous, tout à perdre."

Il a souligné qu'il avait fait jouer dans la finale de Londres des joueurs plus jeunes que ceux -toujours présents- qui s'étaient imposés à Pékin il y a quatre ans, expliquant que son métier était aussi de "construire pour l'avenir".

"Avec ce que j'ai vécu depuis six mois, quand on a le sentiment que tout le monde doute de vous, c'est compliqué, surtout quand vous pensez avoir travaillé comme il fallait", a-t-il encore dit.

Pour autant, l'entraîneur refuse de parler de revanche.

"Ce n'est pas une revanche", soutient-il. "La seule responsabilité que j'avais était de relever le challenge avec mes joueurs et on l'a fait."

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant