JO: Christophe Lemaitre en vedette, basket et football au défi

le
0
CHRISTOPHE LEMAITRE VEUT CROIRE AU PODIUM
CHRISTOPHE LEMAITRE VEUT CROIRE AU PODIUM

par Chrystel Boulet-Euchin

LONDRES (Reuters) - Christophe Lemaitre tiendra le haut de l'affiche jeudi, aux Jeux olympiques de Londres, où il vise un podium sur 200 m, même si sa performance en demi-finale a laissé à désirer.

L'élève de Pierre Carraz, qualifié au temps, continue de dire que sur une course "tout peut arriver" et que, même s'il lui semble difficile d'aller chercher Usain Bolt, tout le reste est possible.

A tort ou à raison, le jeune sprinter français veut y croire, comme bien d'autres de ses compatriotes.

Qualifiée pour la première fois de son histoire pour le dernier carré du tournoi olympique, l'équipe de France féminine de basket, portée par une Céline Dumerc exceptionnelle, sera opposée à la Russie.

Après avoir éliminé la République tchèque, mardi, au terme d'une rencontre à suspense, les Bleues arrivent lancées pour affronter les championnes d'Europe en titre.

"On n'est pas normal en ce moment, nous sommes portés par un élan. Donc le match se jouera plus sur des aspects psychologiques", affirme Pierre Vincent, l'entraîneur.

Championnes d'Europe en 2009 à la surprise générale, où elles avaient gagné leur surnom de "braqueuses", les Bleues montrent un mental à toute épreuve, ce qui fait dire à leur coach: "On peut battre n'importe qui".

Une autre équipe féminine peut encore rêver de podium: les footballeuses françaises disputent ce jeudi le match pour la troisième place à Coventry.

Quatrième de la dernière Coupe du monde et battues en demi-finale par les Japonaises lundi (2-1), elles ont à coeur de se remobiliser pour aller chercher le bronze et gravir une marche supplémentaire au niveau international.

UN ESPOIR POUR HARNOIS

Dans un stade pouvant accueillir 32.500 personnes, elles seront opposées aux Canadiennes, battues 4-3 après prolongation par les Américaines en demi-finale.

Il faudra aussi garder un oeil sur le taekwondo où, en l'absence de Gwladys Epangue, qui a dû déclarer forfait sur blessure, Marlène Harnois pourrait bien lui voler la vedette.

Engagée en moins de 57 kilos, la jeune femme, d'origine canadienne et naturalisée en 2008, a de sérieux atouts à faire valoir.

A commencer par sa médaille de bronze aux championnats du monde en 2011 et ses deux titres européens conquis en 2008 et cette année. Entraînée par Myriam Baverel, elle ne rêve désormais que d'or dans cette compétition qui sera disputée à l'ExCel de Londres.

En BMX, les quarts de finale hommes seront disputés en milieu d'après-midi avec Joris Daudet, champion du monde en 2011 et double champion d'Europe en titre.

Sur la piste du stade olympique, il faudra également surveiller les relayeuses du 4x100m qui débutent les séries et qui rêvent, elles aussi, de podium.

Edité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant