JO: carnage sur la neige en super-G dames et ski cross

le
0
MARIA HÖFL-RIESCH EN ARGENT EN SUPER-G À SOTCHI
MARIA HÖFL-RIESCH EN ARGENT EN SUPER-G À SOTCHI

par Mike Collett-White

SOTCHI (Reuters) - Les Jeux olympiques de Sotchi ont vécu une journée de carnage samedi avec un florilège de chutes dans le super-G féminin mais aussi l'accident d'une concurrente russe de ski cross, Maria Komissarova, qui a été opérée de la colonne vertébrale.

Il faisait dix degrés et la neige fondait sur les pistes de Rosa Khutor lorsque le départ de l'épreuve de ski alpin du jour a été donné.

Une seule des huit premières concurrentes a franchi la ligne d'arrivée sur ses skis. A la fin de la course, 18 skieuses sur 50 avaient été éliminées sur chute.

Parmi elles se trouvaient la Suissesse Dominique Gisin, médaille d'or de la descente ex aequo avec la Slovène Tina Maze, et la Française Marie-Marchand Arvier.

Tina Weirather, du Liechtenstein, n'avait pas pris le départ à cause d'une blessure subie à l'entraînement.

Seulement 31 skieuses avaient maîtrisé le parcours.

La médaille d'or est allée à Anna Fenninger qui a accentué la domination de l'Autriche sur le ski alpin avec l'aide de sa compatriote Nicole Hosp.

L'Allemande Maria Höfl-Riesch, vainqueur du super-combiné lundi dernier, a raté une nouvelle occasion d'égaler le record de quatre titres olympiques de la Croate Janica Kostelic et a dû se contenter de la médaille d'argent.

Tina Maze s'est classée 5e, la Suissesse Lara Gut, médaille de bronze de la descente, est restée au pied du podium, l'Américaine Julia Mancuso, troisième du super-combiné, s'est classée 8e.

Anna Fenninger a remercié le responsable du tracé qui se trouvait être son entraîneur Florian Winkler.

"Je ne pense pas avoir skié à la limite car la piste était très difficile mais il faut que je félicite mon entraîneur car il nous a obligées à faire une descente tactique", a-t-elle dit.

"MIRACLE SUR GLACE"

Maria Höfl-Riesch n'a en revanche pas apprécié la piste. "C'était vraiment un parcours très traître", a-t-elle dit. L'Allemande a failli tout perdre sur une grosse faute dans le dernier saut et elle s'est fait la frayeur du jour lorsqu'elle a frôlé un pisteur qui était resté planté à côté d'une porte.

L'incident aurait pu être aussi grave que celui qui est arrivé à la Russe Maria Komissarova qui a dû être opérée de la colonne vertébrale après s'être gravement blessée à l'entraînement du ski cross.

Selon les premières informations données par le CIO, l'opération se serait passée de façon satisfaisante.

Malgré ces péripéties, l'affaire du jour à Sotchi était le match de hockey sur glace entre la Russie et les Etats-Unis.

Le tournoi n'en est qu'aux qualifications mais le choc a été appréhendé comme la revanche du "miracle sur glace" comme les Américains ont baptisé la victoire de leur équipe d'universitaires sur l'équipe de l'URSS alors considérée comme la meilleure du monde aux Jeux de Lake Placid en 1980.

Vladimir Poutine était là pour encourager ses troupes, l'ambiance était incandescente dans le Palais des glaces Bolchoï mais les Russes se sont une nouvelle fois inclinés.

Ils ont perdu à la mort subite à la huitième série de tirs aux buts alors que le score était resté nul 2-2 à la fin du temps réglementaire.

Dans les autres finales au programme de la journée, le Polonais Zbigniew Brodka a fait échec aux Néerlandais en patinage de vitesse et a pris la médaille d'or du 1500 mètres.

Le Russe Alexander Tretiakov a été sacré champion olympique de skeleton.

En short track, un autre Russe Viktor Ahn, Sud-Coréen d'origine, a décroché la médaille d'or du 1000 m et la Chinoise Yang Zhou celle 1500 m dames.

La Suède a remporté le relais 4x5km féminin de ski de fond.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant