JO: Camille Lacourt rêve d'une passe de trois

le
0
CAMILLE LACOURT RÊVE AU TITRE OLYMPIQUE SUR 100M DOS
CAMILLE LACOURT RÊVE AU TITRE OLYMPIQUE SUR 100M DOS

par Sophie Greuil

PARIS (Reuters) - Après un titre de champion d'Europe en 2010 suivi d'un titre de champion du monde en 2011, Camille Lacourt, 27 ans, rêve de réaliser la passe de trois en devenant champion olympique sur 100 m dos.

Pour ses premiers Jeux, il succéderait ainsi à Alain Bernard, couronné à Pékin en 2008 sur 100 m nage libre et il est considéré comme le favori de l'épreuve tant il survole sa discipline depuis maintenant deux saison.

Mis à l'eau à l'âge de cinq ans au club de La Cabanasse près de Narbonne, ce fils de facteurs incarne sans doute la meilleure chance française de titre olympique individuel en natation.

"Camille, il est né pour être dossiste. Son corps, taillé en V, est fait sur mesure pour cette nage. Demain, si j'avais à dessiner un corps pour nager en dos, je le dessinerais ainsi", dit son entraîneur, Romain Barnier.

L'ancien international, qui aurait pu avoir une belle carrière en dos s'il n'avait pas privilégié la nage libre parce que plus prestigieuse, poursuit :

"Camille a le plus beau dos que j'aie jamais vu. Quand il nage, il dégage une telle facilité qu'il donne l'impression de ne pas forcer. D'ailleurs, si on ne regarde que lui, on croit, même, qu'il n'avance pas."

"DEVENIR UN POISSON"

Dans l'eau, Camille Lacourt reconnaît "devenir un poisson". "Dans ma nage, je préfère, surtout, les moments où je suis sous l'eau : les quinze premiers mètres de coulée et la reprise de nage", précise-t-il.

Camille Lacourt s'est révélé au grand public en 2010 à Budapest en gagnant trois titres européens sur 50 m dos, 100 m dos et 4x100 m 4 nages. Au passage, il avait établi un nouveau record d'Europe sur 100 m dos en 52"11.

Aux championnats du monde en 2011 à Shanghai, l'élève de Romain Barnier gagne en 52"76, ex-aequo avec le Picard Jérémy Stravius.

Il détient actuellement, la seconde meilleure performance de la saison avec 52"75, établie fin mars, derrière l'Américain Matt Grevers (52"08 fin mai).

"Depuis mon titre européen en 2010, je me suis remis à l'eau pour aller chercher le titre olympique. Toute ma préparation a été axée sur cet unique objectif", dit-il.

"Comme je savais pourquoi je nageais, je ne me suis pas laissé emporter par la vague médiatique. J'en profiterai éventuellement après Londres."

A 27 ans, le nageur du Cercle des Nageurs de Marseille sait bien, au fond de lui, que Londres sera son unique occasion d'être champion olympique en individuel.

Il devrait, aussi, être le pilier du relais 4x100 m 4 nages malheureusement plombé par une brasse et un papillon faibles.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant