JO: Adrien Théaux, priorité au Super combiné

le
0
ADRIEN THÉAUX FAIT DU SUPER COMBINÉ UNE PRIORITÉ AUX JO
ADRIEN THÉAUX FAIT DU SUPER COMBINÉ UNE PRIORITÉ AUX JO

par Olivier Guillemain

PARIS (Reuters) - Adrien Théaux, vainqueur cette année de la descente de Kvitfjell et troisième en 2011 sur la terrible Streif de Kitzbühel misera surtout sur le Super combiné aux Jeux olympiques de Sotchi.

Dans une interview à l'agence Reuters, le skieur de 29 ans originaire des Pyrénées se présente comme "un épicurien" et un "addict" de tous les sports en particulier, des disciplines de glisse mais aussi de rugby.

Reuters: Adrien, quels sont vos objectifs à Sotchi ?

Adrien Théaux: Le but du jeu c'est d'aller chercher une médaille parce que pour moi, être quatrième en Coupe du monde, ça peut toujours servir, c'est déjà une super performance. Après quatrième aux Jeux, ça ne sert pas à grand chose. Je serai ravi de le faire mais le but c'est quand même la médaille. Le but c'est de faire une médaille sur chaque discipline, après peu importe laquelle, s'il y en a une, ça sera déjà très, très beau. Après, une première médaille peut déclencher un excès de confiance qui en fait tomber une deuxième.

Je ne vais pas vous dire que j'ai une médaille dans les jambes car je ne suis pas comme ça, ce n'est pas mon caractère. Moi je ne veux pas m'emballer.

Reuters: Vous avez décidé de jeter votre dévolu sur le Super combiné cette année.

Adrien Théaux: Ce n'est pas nouveau mais c'est revenu un peu d'actualité pour moi. J'ai fait le tout premier Super combiné (ndlr, à Wengen en 2005) qui a existé. C'est sûr que j'y pense un peu plus. Ça fait deux ans que je fais deux fois quatrième dans cette discipline. C'était génial mais ça m'a bien frustré aussi. Je pense qu'il y a deux ans, j'avais le ski pour faire un podium à Sotchi. J'ai envie de prendre une petite revanche, si ça peut être aux Jeux tant mieux.

Reuters: Vous êtes avant tout un descendeur, qu'en est-il du slalom ?

Adrien Théaux: Ça se passe bien. J'en ai fait des bons l'année dernière. J'y pense de plus en plus et je me dis qu'il y a vraiment quelque chose à aller chercher. Du coup, j'essaye de m'appliquer en slalom même si je n'en fais pas autant que je voudrais.

Si je pouvais choisir une médaille, c'est clair que ce serait en descente, c'est la discipline reine. Mais je pense qu'en Super combiné, il y a une possibilité d'aller chercher quelque chose.

Reuters: Les JO, c'est différent de la Coupe du monde ?

Adrien Théaux: Les Jeux, c'est quelque chose de complètement différent. Cela reste une course d'un jour, il y a plein de paramètres à prendre en ligne de compte. On a beau être le meilleur du monde en arrivant aux Jeux, on n'est pas sûr de gagner. Ou alors on a un peu plus de chances que l'autre.

Reuters: Quelques mots sur votre caractère ?

Adrien Théaux: Je suis quelqu'un d'assez calme. Timide aussi parfois. Je ne suis pas quelqu'un d'exubérant. J'aime bien manger, je suis un épicurien. J'ai la chance d'avoir un très bon restaurant à Val-Thorens avec deux étoiles au guide Michelin, du coup, j'adore y aller. J'aime bien me faire plaisir, ça passe par la nourriture, et puis le bon vin aussi ! Heureusement on y a droit !

Mon rêve c'était un jour d'aller voir Kitzbühel. Parce que là-bas, c'est comme un stade de foot avec 50.000 personnes, des fumigènes, etc. Je l'ai réalisé en 2006, j'ai un fait un podium là-bas. Du coup maintenant, mon rêve ce serait d'être champion olympique et de gagner le classement général de la Coupe du monde.

Après, ce qui me fait triper, c'est le sport en général. Je suis assez "addict". Beaucoup de sports de glisse, le ski, la poudreuse, le surf de mer... C'est un environnement qui nous permet de nous évader un peu, de voir autre chose que la neige et la montagne. Je ne suis pas très bon mais je pratique.

J'adore aussi les sports de sensation, de vitesse comme la moto et les courses automobiles. Je ne suis pas trop foot, plutôt rugby, je supporte Toulouse et Biarritz parce que je viens des Pyrénées.

Edité par Jean-Paul Couret

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant