JO 2024 : Rome se retire de la course à la candidature, c'est officiel !

le
0
JO 2024 : Rome se retire de la course à la candidature, c'est officiel !
JO 2024 : Rome se retire de la course à la candidature, c'est officiel !

Comme attendu, la ville de Rome se retire de la course à la candidature des Jeux Olympiques 2024. Virginia Raggi, la nouvelle maire de la capitale italienne l’a annoncé officiellement ce mercredi.

A maintenant moins d’un an du verdict, voilà peut-être une bonne nouvelle pour Paris. Rome, qui faisait partie des quatre candidats à l’organisation des Jeux Olympiques 2024, s’est en effet retirée ce mercredi de la course. Une annonce qui n’a rien de surprenante, sachant qu’elle était fortement attendue, mais qui prend un tout autre impact depuis que Virginia Raggi (38 ans) a annoncé officiellement le retrait de « Roma 2024 », mercredi en conférence de presse. La nouvelle maire de Rome avait laissé entendre à plusieurs reprises depuis son intronisation qu’elle ne voulait pas des Jeux dans sa ville, criblée par les dettes et dans l’incapacité d’avancer autant d’argent. Mercredi, Virginia Raggi s’est encore montrée plus explicite. « Il est irresponsable de dire oui à cette candidature », a déclaré d’emblée celle qui a succédé à Francesco Tronca le 22 juin dernier. A l’origine, Rome aurait dû faire part de sa décision de ne pas concourir plus longtemps avant le début des Jeux Paralympiques de Rio, qui se sont terminés dimanche. Mais Virginia Raggi a estimé que le timing n’était pas des plus appropriés.

Tout se jouera entre Paris et Los Angeles

« Nous avons respecté la trêve olympique et paralympique et maintenant nous sommes devant vous », a expliqué la première femme maire de Rome, également la plus jeune personne à occuper ces fonctions dans l’histoire de la ville. Giovanni Malago, le président du Comité olympique italien (CONI) avait tapé sur la table, estimant que le retrait de Rome de la candidature pour les Jeux 2024 constituerait « une défaite pour le sport ainsi qu’une bêtise monstrueuse pour la crédibilité de l’Italie ». Un avis partagé par le Premier ministre italien, Matteo Renzi, considérant lui aussi qu’il serait stupide de se retirer de la course et que la candidature perdrait beaucoup sans Rome. Des coups de pression qui n’ont pas atteint Virginia Razzi. Depuis le début, le premier magistrat de Rome avait pris sa décision. Elle s’y est tenue. Ce n’est pas Paris 2024 qui s’en plaindra. Sans vouloir manquer de respect au comité d’organisation de Budapest, on sait aujourd’hui que les Parisiens n’ont plus qu’un obstacle à franchir pour organiser les Jeux. Il se nomme Los Angeles.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant