JO 2024 : la mairie de Paris veut rendre la Seine baignable

le
0
Sur les bords de Seine, le 5 mai.
Sur les bords de Seine, le 5 mai.

Dans le cadre de sa candidature, la Ville a élaboré un « plan d’action » de 43 mesures, rapporte « Le Journal du dimanche ».

Dans le cadre de sa candidature aux JO de 2024, la mairie de Paris a élaboré un « plan d’action » de 43 mesures, révèle le Journal du dimanche (JDD) du 8 mai. La maire de la capitale, Anne Hidalgo, explique que ce document, intitulé « Les Jeux Olympiques et paralympiques, accélérateurs de politiques publiques », a pour objectif de rendre l’éventuelle participation de la ville « utile » à ses administrés.

Zones de baignade pérennes après 2024 « C’est un moteur extraordinaire qui permet d’aligner les planètes, de mobiliser tous les acteurs, d’accélérer et d’amplifier les projets dans tous les domaines », fait ainsi valoir la socialiste au JDD. Mme Hidalgo s’engage par exemple à « améliorer la qualité sanitaire » de la Seine et des canaux afin d’y autoriser la baignade.

Dès 2017, les Parisiens seront autorisés à nager dans le bassin de la Villette et des compétitions pourraient être organisées dans la Seine, poursuit l’hebdomadaire. Si Paris est retenu pour les JO, l’épreuve de natation du triathlon (1,5 km) et les 10 km de nage en eau libre s’y dérouleraient, tandis que des zones de baignade pérennes pour le grand public seraient créées après 2024.

Trois autres villes candidates Parmi les autres mesures du « plan d’action » figurent également : une nouvelle ligne de tramway traversant Paris d’est en ouest, un sentier de randonnée autour de la capitale, l’augmentation des équipements sportifs et une continuité cyclable jusqu’aux sites olympiques. Les différentes mesures mises...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant