JO 2024 : l'opération séduction de Hollande en Suisse

le
1
JO 2024 : l'opération séduction de Hollande en Suisse
JO 2024 : l'opération séduction de Hollande en Suisse

Avec François Hollande, une campagne en cache toujours une autre. Cet après-midi, le président a rendez-vous avec Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO) à Lausanne en Suisse. Un entretien qui s'inscrit dans la longue marche que s'apprête à entamer Paris vers une candidature aux JO de 2024.

Officiellement, François Hollande n'est pas là pour entamer la négociation. D'ailleurs, la capitale n'a pas encore déposé son dossier de candidature. « C'est un marathon et pas un 1 500 m, il faut donc trouver le bon rythme », résume Thierry Braillard, le secrétaire d'Etat chargé des Sports. A l'issue de sa visite d'Etat en Suisse, Hollande a donc ajouté un petit crochet par le CIO où il se rendra avec le président du Comité national olympique français, Denis Masseglia, et le champion Tony Estanguet, membre du CIO. Au programme, un petit tour par le musée et, surtout, un tête à tête avec Bach. « Un petit coucou ne peut pas faire de mal », sourit Braillard. Une étape presque obligatoire pour un président qui, le premier, a prétendu pouvoir accueillir les JO en France.

«Pas question de répéter les conneries du passé»

« Qui était derrière Sotchi ? Vladimir Poutine. Qui était derrière Londres ? Tony Blair. Le soutien du chef de l'Etat est une pièce essentielle », glisse un habitué de ce genre de négociation. Hollande va donc préparer le terrain en défendant auprès de Bach des Jeux « à taille humaine », organisés « en transparence », respectant « les valeurs de l'olympisme » (parité hommes-femmes, organisation des Jeux paralympiques...) En clair, en cohérence avec la nouvelle philosophie d'un CIO qui veut tourner la page des projets pharaoniques. « Finalement, c'est comme dans une campagne avec des électeurs, résume un conseiller. Le CIO va nous demander quel est son intérêt de voter pour nous. A nous de leur répondre. » Hollande mettra ainsi en avant « l'élan ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le jeudi 16 avr 2015 à 12:33

    pour séduire il a été là-bas en scooter ?