JO 2020 : Tokyo promet de coopérer

le
0

Dans le cadre de l’enquête sur les versements suspects, le comité de candidature des Jeux Olympiques d’été de Tokyo 2020 collaborera avec la justice française.

Depuis décembre dernier, la justice française enquête sur certains versements suspects, dans le cadre de l’attribution des Jeux Olympiques d’été 2020 à Tokyo. Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a ordonné, ce lundi, la coopération du ministère de l’Education et des Sports : « Le ministre de l’Education et des Sports Hiroshi Hase a dit au comité olympique japonais de collaborer avec l’enquête ». Depuis fin 2015, deux juges d’instruction s’intéressent de près aux conditions d’attribution des JO 2020 au profit de Tokyo. Le quotidien The Guardian évoque deux versements d’un montant de 2,8 millions de dollars singapouriens (soit 1,8 millions d’euros) vers la société Black Tidings, société liée à Papa Massata Diack, fils de l’ex-président de la Fédération internationale d’athlétisme, Lamine Diack. Rien ne prouve que la somme provienne de l’équipe de candidature de Tokyo mais le président du comité olympique japonais, Tsunekazu Takeda, a vendu la mèche. D’après lui, ces sommes correspondent à des « rémunérations légitimes d’un consultant ». Affaire à suivre...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant