JO 2020: la délégation madrilène digère mal son échec

le
0
LA DÉLÉGATION MADRILÈNE DIGÈRE MAL SON ÉCHEC AUX JO
LA DÉLÉGATION MADRILÈNE DIGÈRE MAL SON ÉCHEC AUX JO

BUENOS AIRES (Reuters) - La délégation madrilène a subi samedi le choc de son élimination dès le premier tour par les membres du Comité international olympique (CIO) qui lui ont préféré les dossiers d'Istanbul et, au bout du compte, de Tokyo pour l'organisation des JO 2020.

Un silence pesant s'est abattu sur le contingent espagnol qui s'était réuni dans un bar pour attendre les résultats du vote destiné à départager Madrid et Istanbul, arrivées à égalité à l'issue du premier tour.

"Nous pensons que le résultat est sans rapport avec la qualité de la présentation que nous avons faite. Une décision comme celle-là repose sur d'autres critères", a dit à la presse José Ignacio Wert, ministre de l'Education espagnol.

"Tous ceux qui ont assisté aux présentations des trois villes concurrentes aujourd'hui ne pouvaient avoir de doute sur le fait que celle de Madrid était la meilleure", a-t-il ajouté.

Certains membres de la délégation étaient encore en pleurs à la sortie du bâtiment de Buenos Aires où avaient le vote et la cérémonie.

Madrid, qui présentait sa candidature pour la troisième fois de suite, entretenait de sérieux espoirs après avoir échoué de peu pour l'organisation des Jeux de 2012, finalement attribués à Londres, et de 2016, attribués à Rio de Janeiro.

En écho au ministre de l'Education, l'escrimeur José Luis Pirri a laissé entendre que l'élimination de Madrid au premier tour était le résultat de considérations tactiques de la part des membres du CIO.

"Nous nous attendions à être en finale avec Tokyo mais il est évident qu'ils ne voulaient pas de nous au second tour parce que nous aurions été trop forts", a-t-il estimé.

"C'est une décision étrange. Madrid mérite depuis longtemps d'accueillir les Jeux et le pire dans cette histoire, c'est que nous avons perdu au premier tour. C'est plutôt absurde", a-t-il poursuivi.

Le basketteur Pau Gasol, deux fois médaillé d'argent aux JO et tête d'affiche du dossier madrilène, ne pouvait pas non plus cacher sa déception.

"Il y a des facteurs qui nous échappent que seuls (les membres du CIO) connaissent. C'est dommage parce que nous étions confiant et nous avions un sentiment favorable", a dit le pivot des Los Angeles Lakers.

Rex Gowar; Simon Carraud pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant