JO 2016 - Volley : les Bleus s'inclinent face aux Etats-Unis

le
0
Les Etats-Unis ont battu la France en quatre sets (25-22, 25-22, 14-25, 25-22).
Les Etats-Unis ont battu la France en quatre sets (25-22, 25-22, 14-25, 25-22).

L’équipe de France a été battue en quatre manches par les volleyeurs américains (25-22, 25-22, 14-25, 25-22). Cette deuxième défaite en quatre rencontres complique la tâche des Bleus.

Après deux succès de rang contre le Mexique et le Canada, les vollyeurs français ont chuté une deuxième fois dans ce tournoi olympique. Samedi 13 août à Rio, les Bleus de Laurent Tilie ont été dominés en quatre manches par les Etats-Unis (25-22, 25-22, 14-25, 25-22). Cette victoire américaine relance totalement le groupe A.

Le Maracazinho, le « petit Maracana », situé juste à côté du stade mythique de Rio, était bien rempli ce samedi avec environ 8 000 spectateurs pour cette rencontre décisive. Juste avant, dans le cadre du groupe B, les Russes s’étaient imposés 3-2 face aux Polonais. Le volley est l’un des sports majeurs au Brésil, quatre fois champion olympique (deux chez les hommes, deux chez les femmes). Les Cariocas ont pris fait et cause pour les Français, peut-être en raison de la victoire des Américains sur leurs protégés lors du match précédent.

Le début de match est tonitruant du côté des Bleus, les points spectaculaires s’enchaînent. Sur le 14e point, Ngapeth réceptionne le ballon d’un surprenant retourné acrobatique du pied et conclut lui-même l’action à trois mètres du filet. L’équipe de France se détache rapidement dans le premier set (17-10) mais la machine se dérègle subitement. Les Etats-Unis reviennent dans le coup. Impressionnant jusque-là, Earvin Ngapeth a un passage vide qui suffit à relancer les adversaires. Au contraire, Matthew Anderson est en réussite et n’est pas avare de smash gagnant.

Battus par les Canadiens et les Italiens, les Américains, t...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant