JO 2016 : une pétition réclame la participation de la Russe Stepanova

le
0
Yuliya Stepanova aux Championnats d'Europe d'athlétisme d'Amsterdam, le 6 juillet dernier. 
Yuliya Stepanova aux Championnats d'Europe d'athlétisme d'Amsterdam, le 6 juillet dernier. 

Alors que le Comité international olympique (CIO) a autorisé, dimanche 24 juillet, la Russie à disputer les Jeux de Rio, la liste de conditions fixées par la haute autorité prive de facto l'athlète lanceuse d'alerte Yuliya Stepanova de compétition. À l'origine des révélations sur le système de dopage étatisé dans son pays, la spécialiste du 800 mètres, suspendue deux ans en 2013 sur la base d'un passeport biologique anormal, présente un critère contraire au nouveau règlement établi par l'instance dirigée par Thomas Bach.

Condamnée à la suite d'un contrôle positif aux stéroïdes et à l'EPO, la Russe, qui a pourtant purgé sa peine, peut faire une croix sur les Olympiades, à l'instar d'une dizaine des ses compatriotes. À l'heure où les noms des sportifs repêchés par les différentes fédérations et le Tribunal arbitral du sport (TAS) tombent au compte-gouttes, une pétition a vu le jour en Allemagne ? l'ancienne terre d'accueil de Yuliya aujourd'hui exilée aux États-Unis ? pour contester son éviction de l'événement planétaire. Adressée au président du CIO, elle avait déjà recueilli plus de 240 000 signatures jeudi après-midi.

Étoile filante

« Malgré un dopage massif, systématique et démontré, la Fédération russe n'a pas été exclue des Jeux olympiques de Rio, fait valoir l'initiateur du projet. Et pour couronner le tout, l'athlète qui [?] a livré des pièces à conviction et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant