JO 2016 : un inspecteur des viandes serbe à l'origine de la Dream Team

le
0
En 1992, aux JO de Barcelone, la sélection américaine réunit les meilleurs joueurs NBA.
En 1992, aux JO de Barcelone, la sélection américaine réunit les meilleurs joueurs NBA.

Quand la sonnerie finale retentit ce soir d'août 1992, Michael Jordan, Magic Johnson, Larry Bird et leurs coéquipiers de la Dream Team s'enlacent calmement comme si la victoire était logique. Composée des meilleurs de la National basketball association (NBA), la sélection américaine vient d'écraser la Croatie 117 à 85 en finale des Jeux olympiques de Barcelone. Pourtant, cette équipe de rêve n'aurait jamais pu voir le jour sans le combat acharné d'un inspecteur des viandes serbe, vingt ans plus tôt.

Aujourd'hui considéré comme l'éminence grise de ce sport, Borislav ? dit « Boris » ? Stankovic fait partie de ces grands gaillards de la balle orange, spécialistes du tir à longue distance. Lui a été taillé dans la violence des conflits des Balkans. Il grandit en Serbie, où son père est un nationaliste qui sera fusillé par les Russes.

Jeune homme, Stankovic passe la première partie de sa vie à surveiller la qualité des viandes à Belgrade. Mais sa passion, c'est le cuir de la balle orange. Après une courte carrière de moins de dix ans en équipe nationale de Yougoslavie dans les années 1950, il intègre à trente ans la Fédération internationale de basket amateur (Fiba). Il grimpe les échelons jusqu'au jour où l'organisation sportive l'envoie en 1974 outre-Atlantique pour observer la NBA.

Frustration

Aux États-Unis, rares sont ceux ayant une mince idée de ce qu'est la Fiba. Pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant