JO 2016 : Tokyo prend le relais olympique

le
0
Shinzo Abe déguisé en Mario Bros
Shinzo Abe déguisé en Mario Bros

Après Rio, le monde du sport est entré dans l’olympiade menant aux 32es Jeux qui se tiendront du 24 juillet au 9 août 2020 dans la capitale nippone.

Cap sur Tokyo ! La cérémonie de clôture le 21 août des Jeux de Rio de Janeiro a vu le maire de la ville brésilienne Eduardo Paes remettre la flamme et le drapeau olympiques à Yuriko Koike, la gouverneure de la capitale japonaise qui avait revêtu pour l’occasion un kimono beige clair. Mme Koike était à Rio, comme le premier ministre Shinzo Abe qui a joué les audacieux – et les promoteurs du « Cool Japan » – en se présentant sur la scène du Maracana déguisé en Super Mario, le héros du jeu vidéo du même nom.

Le monde du sport est donc entré dans l’olympiade menant aux 32es jeux qui se tiendront du 24 juillet au 9 août 2020 dans la capitale nippone. Quatre années qui s’annoncent chargées pour les organisateurs venus à Rio glaner quelques idées, notamment pour l’utilisation ou le recyclage des sites. « Ce qui a été fait a Rio est une bonne référence pour nous, a admis Toshiro Muto, le directeur général de la société Tokyo 2020. Des innovations ont notamment permis de réduire les coûts. »

Obtenir l’adhésion des Tokyoïtes Cette question des coûts était au cœur des interventions des dirigeants nippons venus au Brésil. M. Abe a rappelé que le Japon avait « tout pour faire des JO un succès », notamment sur le plan financier. « Les habitants de Tokyo sont des contribuables et nous devons obtenir leur adhésion pour tout ce que nous faisons », a déclaré le 20 août Mme Koike, élue le 31 juillet sur une promesse de transparence dans sa gestion.

Initialement estimé à 700 milliards de ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant