JO 2016 : Sandy Héribert, une voix française

le
0
L'ancienne journaliste Sandy Héribert est l'unique speakerine française des Jeux olympiques de Rio.
L'ancienne journaliste Sandy Héribert est l'unique speakerine française des Jeux olympiques de Rio.

Dans la Carioca Arena 3 durant les tournois d'escrime, les annonces en français se succèdent depuis le début de la semaine puisque la langue de Molière est aussi celle de l'olympisme. Un privilège qui revient à Sandy Héribert, l'unique speakerine tricolore de ces Jeux. Pour la jeune femme de 32 ans, tout s'est accéléré cet été. Avant de poser ses valises à Rio, elle a exercé ses talents dans plusieurs stades de l'Euro 2016, à Lyon, Saint-Étienne et Saint-Denis. Diplômée en journalisme (Celsa) et en marketing des médias (ISC), elle incarne la polyvalence et l'indépendance aujourd'hui requises dans ce métier. Ses expériences sur Eurosport, i>Télé, l'Équipe21 et MCS lui ont ouvert les portes du métier de speaker, dans lequel elle s'épanouit. Depuis Rio, elle raconte au Point.fr son expérience au c?ur de l'un des événements les plus suivis du monde.

Le Point.fr : Comment devient-on speaker ? C'est une vocation ?

Sandy Héribert : Il faut généralement être déjà un peu dans le sport, avoir une bonne voix, une bonne élocution. Je ne pense pas que ce soit vraiment un métier de vocation. La plupart des speakers que je connais ont un autre job à côté, animateur radio, journaliste, anciens sportifs, consultants? Pour ma part, la bascule s'est faite de façon naturelle. J'arrivais à un stade où je me sentais un peu freinée dans mon processus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant