JO 2016 : Phelps accusé de dopage, les Russes balancent

le , mis à jour le
0
Michael Phelps et sa médaille du 200 mètres papillon aux Jeux de Rio.
Michael Phelps et sa médaille du 200 mètres papillon aux Jeux de Rio.

Le dopage est le sujet polémique qui s'est invité dans les bassins des Jeux de Rio depuis le début des compétitions de natation. L'Australien Mack Horton avait dégainé le premier en traitant Sun Yang de « tricheur dopé », Camille Lacourt avait corroboré en indiquant que le Chinois « pisse violet » et Michael Phelps s'est choisi une autre cible en expliquant qu'il trouvait « triste » de voir Yulia Efimova sur un podium aux JO. « C'est contraire à ce que le sport est censé être et ça m'énerve », a ajouté le nageur américain lundi dernier, qui a été soutenu par sa compatriote Lilly King, fraîchement titrée sur 100 mètres brasse devant Efimova. La Russe avait initialement été exclue de la compétition pour un contrôle positif au meldonium, avant d'être autorisée à participer par le CIO quatre jours avant le début de la compétition. Celle qui a décroché l'argent sur 100 mètres et 200 mètres brasse à Rio a aussi purgé une suspension de 16 mois pour avoir pris des stéroïdes en 2014, ce qui lui vaut d'être régulièrement huée par le public lorsqu'elle est annoncée en course au centre aquatique. Ciblée par les critiques, Efimova a décidé de répondre la nuit dernière en contre-attaquant face à Michael Phelps juste après le 22e titre olympique du roi de la natation mondiale. « Qu'est-ce que Lilly King dira à propos de Michael Phelps ? » a interrogé la Russe devant la presse.

Le passé sulfureux de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant