JO 2016 : le machisme ordinaire des commentateurs sportifs

le
0
La France face aux États-Unis dans le tournoi olympique de rugby à 7. Pour le commentateur Fabien Galthié, les Françaises étaient plus « mignonnes et féminines » que leurs adversaires. Elles ont néanmoins perdu...
La France face aux États-Unis dans le tournoi olympique de rugby à 7. Pour le commentateur Fabien Galthié, les Françaises étaient plus « mignonnes et féminines » que leurs adversaires. Elles ont néanmoins perdu...

Les sportives sont « âgées, enceintes ou célibataires », alors que les athlètes masculins sont « forts, rapides et grands ». C'est la conclusion de la récente étude de l'université de Cambridge qui a étudié les différentes manières de parler des hommes et des femmes dans le milieu sportif. Publiée le 5 août 2016, l'étude s'appuie sur plus de 160 millions de mots écrits par des journalistes sportifs dans des articles, en ligne et sur papier. Le résultat est sans appel, les hommes ont trois fois plus de chances d'être mentionnés « dans un contexte sportif » que les femmes. Elles-mêmes sont plus souvent évoquées en référence à leur apparence, leur âge ou leur célibat ou non.

Toutefois, l'étude de l'université de Cambridge ne s'appuie que sur des articles britanniques et américains et ne prend pas en compte les commentaires à la télévision. Les chercheurs admettent ainsi que les échantillons ne sont pas assez représentatifs pour en tirer des conclusions universelles. « L'étude n'est que descriptive, elle ne vise pas à répondre à des interrogations plus larges, mais elle met quand même en avant des choses dont les gens ne se sont pas forcément conscients lorsqu'ils parlent de genres dans le sport », explique Sarah Grieves à CNN.

Vous avez regardé le match de foot masculin hier soir ?

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant