JO-2016: le "basta!" des Brésiliennes aux attaques racistes ou sexistes

le
0
JO-2016: le "basta!" des Brésiliennes aux attaques racistes ou sexistes
JO-2016: le "basta!" des Brésiliennes aux attaques racistes ou sexistes

"Singe en cage"; "Va te faire violer": des athlètes brésiliennes des jeux Olympiques de Rio ont exprimé leur ras-le-bol d'être victimes d'agressions racistes ou autres sur les réseaux sociaux et passent à la contre-attaque. "Cette médaille est pour tous ceux qui ont dit que je devrais être dans une cage", a lancé lundi la judoka noire Rafaela Silva, les larmes aux yeux, après avoir remporté l'or dans la catégorie des 57 kg.Originaire de la "Cité de Dieu", l'une des favelas les plus misérables et violentes de Rio de Janeiro, Silva avait été la cible de virulentes attaques racistes après sa disqualification des JO-2012 de Londres."Elle se sentait tellement mal qu'elle a passé trois mois sans faire de judo. Elle restait à la maison, allongée", a confié à l'AFP son père, à la porte du domicile familial."Ce n'est pas la défaite qui l'a affectée, mais le racisme, ces commentaires blessants. Elle avait peur d'allumer son ordinateur et de tomber sur des attaques encore pires", ajoute-t-il.Quatre ans plus tard, elle a cloué le bec à ceux qui l'avaient traitée de "singe" en remportant la première médaille d'or brésilienne des JO de Rio.- 'Singe' en or - "Le singe est sorti de sa cage à Londres et il est devenu champion à Rio", a lancé mercredi Silva, au cours d'une conférence de presse sur l'égalité raciale et le combat contre le racisme, devant une salle pleine à craquer.La presse brésilienne ne parle des Noirs que pour raconter des histoire de délinquance, a-t-elle déploré."Aujourd'hui, ce n'est pas un Noir qui agresse, mais qui donne de la joie au peuple brésilien. Je veux montrer que nous avons des choses bonnes, et pas seulement mauvaises. C'est pour cela que je suis ici", ajoute-t-elle, expliquant vouloir convertir sa médaille d'or en arme de son nouveau combat contre le racisme. La judoka, qui a pu s'entraîner grâce au programme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant