JO 2016 : l'incroyable histoire de Rami, ce nageur syrien sorti de l'enfer

le
0
Ramis Anis, 100 mètres papillon aux JO 2016 de Rio. 
Ramis Anis, 100 mètres papillon aux JO 2016 de Rio. 

Il a fui les bombes syriennes, s'est réfugié en Turquie, a traversé les mers sur un matelas pneumatique... le tout pour poursuivre son rêve de nageur de haut niveau : les Jeux olympiques. C'est chose faite. Rami Anis, un réfugié syrien de 25 ans, défilera ce vendredi 5 août pour la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio avec neuf autres sportifs en asile. Ils font partie de la délégation d'athlètes réfugiés créée par le Comité international olympique (CIO) cette année. L'équipe sera présentée sous le drapeau olympique, juste après le Brésil, pays hôte. L'hymne olympique retentira en leur honneur. Rami Anis, qui concourt dans la catégorie 100 mètres papillon, est déjà une star sur les réseaux sociaux. Aux quatre coins du monde, son parcours bouleverse.

Né à Alep en 1991, ex-membre de l'équipe syrienne de natation, 20 ans plus tard il fuit la guerre. "Enlèvements, bombardements... la situation devenait très dangereuse", confie le jeune homme de 25 ans à Télérama

dans un long entretien cette semaine. Direction la Turquie, où il tente de trouver sa place de nageur de haut niveau. Mais se heurtera vite au problème de la nationalité. Citoyen non turc, il lui est interdit de concourir aux compétitions internationales.

"Sans la guerre, il serait aux JO pour son pays. Ça n'est que justice qu'il y aille"

Laissant sa mère malade à Istanbul, il décide...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant