JO 2016 : des champions très précaires

le
0
Lancement de la campagne je rêve des jeux par le Comité national olympique et sportif français en septembre 2015.
Lancement de la campagne je rêve des jeux par le Comité national olympique et sportif français en septembre 2015.

À la suite de la Loi n° 2015-1541 du 27 novembre 2015 « visant à protéger les sportifs de haut niveau et professionnels et à sécuriser leur situation juridique et sociale », il peut paraître opportun de revenir sur la situation des sportifs français sélectionnés. Le contexte des Jeux olympiques de Rio s'y prête particulièrement.

On pourrait en effet supposer leur situation sociale définitivement réglée au vu des commentaires enjoués du secrétaire d'État aux sports, Thierry Braillard. Dans son courrier daté du 26 novembre 2015, il s'adressait ainsi aux sportifs de haut niveau : « Nombre d'entre vous et d'anciens sportifs de haut-niveau m'avaient alerté sur leurs conditions de vie précaires et méconnues du grand public, sur la faiblesse de leurs ressources et de leur couverture sociale en cas d'accident, sur la difficulté de préparer un « double projet » et une insertion professionnelle réussie à l'issue de la carrière. La loi visant à protéger les sportifs de haut niveau et professionnels et à sécuriser leur situation juridique et sociale, dont la rapporteure était la députée Brigitte Bourguignon, a été votée définitivement et à l'unanimité le 17 novembre 2015. (Lettre de Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports adressée aux sportives et sportifs de haut niveau le 26 novembre 2015.) »

Il était une fois une loi

Si, depuis l'adoption de cette loi, tout...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant