JO 2016 : ces sportifs français mauvais perdants

le , mis à jour à 00:11
0
Priscilla Gneto après sa défaite au premier tour des JO.
Priscilla Gneto après sa défaite au premier tour des JO.

Le gène du mauvais perdant est-il dans l'ADN du Français ? La question devient presque légitime après les quatre premiers jours de compétition à Rio. Si la scoumoune tricolore semble avoir été vaincue ce mardi avec cinq médailles, dont deux en or, les sportifs français n'ont pas toujours donné une belle image de notre pays durant les trois premiers jours de compétition. Outre les performances moyennes de l'ensemble de la délégation avec les déceptions en judo, natation, escrime et tennis, les Bleus ont surtout déçu par leurs plaintes répétées.

Contestations au judo

La discipline qui se distingue le plus en la matière est le judo. Après sa disqualification au premier tour samedi, Priscilla Gneto est restée quelques instants sur le tatami et a contesté la décision des juges avant de sortir en pleurs. La Française était évidemment déçue, mais elle avait pourtant bien touché la jambe de son adversaire, ce qui est interdit par le règlement. Quelques heures après, c'est l'espoir Walide Khyar qui a de nouveau agacé les juges en contestant le yuko encaissé à quelques secondes de la fin de son combat et a provoqué son élimination. L'équipe de France a justement été rappelée à l'ordre à l'issue de la première journée de compétition, pourtant dès lundi, Pierre Duprat a de nouveau contesté l'arbitrage après son élimination en -73 kg sur une pénalité. « Un arbitre m'a piqué mes quatre ans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant