JO-2014: le CIO défend l'arrestation de Vladimir Luxuria

le
0

Le CIO a défendu mardi 18 février la décision des autorités russes d'arrêter dimanche à Sotchi l'ex-députée italienne transgenre Vladimir Luxuria, alors qu'elle brandissait dans le parc olympique une bannière aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la communauté gay. L'activiste avait été relâchée quelques heures plus tard. Durée: 01:06

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant