JMJ : la marinière, emblème des catholiques français

le , mis à jour à 08:17
0
JMJ : la marinière, emblème des catholiques français
JMJ : la marinière, emblème des catholiques français

Elle habille déjà la marine nationale, Jean Paul Gaultier, Arnaud Montebourg ou les plaisanciers de notre côte ouest. Dans un mois, elle étoffera encore sa clientèle, portée en Pologne par les fans hexagonaux du... pape François ! La marinière s'est, en effet, imposée comme la tenue officielle de la délégation française qui ira acclamer le souverain pontife fin juillet à Cracovie lors des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). La moitié des 40 000 pèlerins français âgés de 16 à 30 ans ont opté pour le célèbre tricot qui, pour l'occasion, est floqué dans le dos « La France aux JMJ » et affiche sur la poitrine le logo officiel de l'événement. C'est la première fois que les fidèles de l'Hexagone se démarquent ainsi dans l'histoire de ce rendez-vous catholique mondial.

 

Derrière cette initiative, des... Bretons, forces vives de la Pastorale des jeunes du diocèse d'Ille-et-Vilaine, basée à Rennes. Mais à leurs yeux, point de chauvinisme : si la marinière renvoie à la mer, elle est aussi devenue un emblème national. « C'est un vêtement à la fois joli et rassembleur. Tous les mousses de la marine l'arborent. Et puis, ces derniers temps, elle revient en force. Même l'équipe de France de foot l'affichait sur ses maillots il y a quelques années », décrit Arnaud, l'un des instigateurs du projet au sein de l'association diocésaine.

 

De Lille à Toulon, de La Rochelle à Grenoble, la plupart des paroisses ont été séduites par cet uniforme aux rayures bleu indigo. Un sacré succès. « Des Martiniquais et des Guyanais nous en ont également acheté. On avait imaginé 1 500 précommandes pour lancer la production, on a très vite dépassé ce chiffre », se félicite Arnaud. A manches longues ou courtes, pour hommes ou femmes, quelque 20 000 exemplaires ont trouvé preneur. Un sweat à capuche avec les motifs de marinière a même été imaginé. Et pourrait se révéler fort précieux fin juillet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant