Jeux vidéos : la Megadrive a 25 ans

le
0
Jeux vidéos : la Megadrive a 25 ans
Jeux vidéos : la Megadrive a 25 ans

Dans un mois, PS4 et Xbox One, les deux consoles de nouvelle génération de Sony et Microsoft seront en vente. Le 29 octobre 1988, il y a 25 ans, c'est une console beaucoup moins puissante, mais qui a connu le succès, la Megadrive de Sega, qui faisait son apparition sur les étals.

A cette époque, Nintendo et Sega, se partagent l'essentiel du marché des consoles de salon. Mais le Japonais domine largement son rival américain avec des parts de marché supérieures à 90% sur certains territoires. Face à des personnages comme Mario, présent sur la console Nintendo NES, Sega peine avec sa console Master system. Il se lance donc en premier dans une nouvelle génération de consoles avec la Megadrive, dès 1988 au Japon. Elle arrive deux ans plus tard en France. Le but est de remonter la pente face à Nintendo.

Sonic, la mascotte de Sega

Face aux «gentils» personnages de Nintendo, Sega fait le choix de jeux plus adultes, notamment en adaptant des titres disponibles en arcade. Quasiment disparues aujourd'hui, les bornes d'arcade étaient très présentes dans les cafés. Des salles de jeux entières consacrées à l'arcade existaient aussi. Il n'en demeure que de très rares aujourd'hui en France. Mais Sega est aussi allé cherche Nintendo sur son terrain en se créant une mascotte : Sonic. Le hérisson bleu parcourt les niveaux à une vitesse impressionnante pour l'époque, le tout sur une musique dont le rythme colle à celui du jeu.

La Megadrive a été le plus grand succès de Sega avec près de 40 millions d'unités vendues dans le monde. Depuis, les mauvais choix stratégiques ont pesé sur l'entreprise, qui a dû se retirer du marché des consoles en 2001. Elle produit aujourd'hui des jeux, notamment avec Sonic, que l'on retrouve, entre autres, sur les consoles... Nintendo comme la Wii ou la Wii U.

VIDEO. Les premiers niveaux de Sonic

«Sega, c'est plus fort que toi»

Le lancement de la Megadrive a aussi été accompagné d'une vaste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant