Jeux vidéos : l'éditeur français Ubisoft victime d'un piratage

le
0
Jeux vidéos : l'éditeur français Ubisoft victime d'un piratage
Jeux vidéos : l'éditeur français Ubisoft victime d'un piratage

Le géant français des jeux vidéos, Ubisoft, a annoncé mardi avoir été victime de pirates informatiques qui ont dérobé des noms d'utilisateurs et des mails de joueurs en ligne. C'est sa plate-forme Uplay qui a été ciblée. Uplay permet, entre autres, aux joueurs d'entrer en contact en ligne avec d'autres joueurs et d'obtenir des bonus au gré de leur progression dans des jeux d'Ubisoft.

«Nous avons récemment découvert qu'un de nos sites internet avait été exploité pour obtenir un accès non autorisé à certains de nos systèmes», a indiqué la société dans un message aux utilisateurs de Uplay. «Nous avons appris que des données avaient été illégalement consultées depuis notre base de données, dont des noms d'utilisateurs, des adresses mail et des mots de passe codés», a-t-elle ajouté sans donner le nombre précis de données volées.

La société assure qu'aucune donnée bancaire n'a été volée

Ubisoft a précisé avoir refermé la brèche dans son système et a assuré qu'aucune information relative aux cartes de crédit ou à des paiements n'avait été volée, car aucune de ces données n'était stockée dans le système informatique attaqué. Toutefois, l'éditeur a demandé à ses utilisateurs de changer leurs mots de passe. «Aucune société ou organisation n'est complètement à l'abri de ce type d'attaque criminelle», ajoute la société.

Ubisoft est à l'origine de plusieurs franchises à succès dans le monde du jeu vidéo. Parmi celles-ci, on trouve le jeu de plate-formes Rayman, lancé dans les années 1990, le retour de la série d'aventures Prince of Persia, dans les années 2000, Splinter Cell, un jeu d'infiltration, et surtout, depuis 2007, Assassin's creed, un jeu d'action-aventure qui se déroule à différentes époques de l'histoire et à différents endroits du monde.

Ironie du sort, le piratage dont vient d'être victime Ubisfot, intervient alors que la société s'apprête à lancer sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant