Jeux vidéo: Vivendi cède 8,2 milliards de dollars d'actifs

le
0
Jeux vidéo: Vivendi cède 8,2 milliards de dollars d'actifs
Jeux vidéo: Vivendi cède 8,2 milliards de dollars d'actifs

Le conglomérat français Vivendi accélère sa transformation en "pure player" de médias et son désendettement en cédant le contrôle de sa juteuse filiale de jeux américaine Activision Blizzard pour 8,2 milliards de dollars.Le propriétaire de Canal+ et d'Universal Music a annoncé vendredi la vente de plus de 85% de sa participation de 61,1% dans l'éditeur et développeur des jeux Call of Duty, Guitar Hero ou encore World of Warcraft.L'opération, qui devrait être finalisée d'ici fin septembre, se fera au prix de 13,60 dollars par action. Le titre Activision Blizzard a clôturé à 15,18 dollars jeudi soir à New York.Activision Blizzard va racheter 429 millions de ses propres actions pour 5,8 milliards de dollars. Dans le même temps, Vivendi cèdera à ASAC LP, un groupe d'investisseurs mené par les dirigeants d'Activision Blizzard, 172 millions d'actions de Activision Blizzard pour 2,3 milliards de dollars.A terme, Vivendi ne conservera plus qu'une participation de 12%, qui sera bloquée pendant 15 mois."C'est un catalyseur positif malgré le prix bas", ont salué les analystes de Citi. A la Bourse de Paris, l'action Vivendi gagnait 2,82% à 16,43 dollars dans un marché en hausse de 0,83% peu avant 11H00 (09H00 GMT).Il faut dire qu'en une semaine Vivendi a levé quelque peu les doutes des marchés sur sa mutation annoncée il y a un an quand il a lancé une revue stratégique de ses actifs.La cession de la majeure partie de sa participation dans l'éditeur de jeux vidéo est la deuxième grande transaction qu'il réalise. Il a vendu mardi sa participation de 53% au capital de Maroc Telecom pour 4,2 milliards d'euros."C'est une très grande semaine pour nous. On peut dire que Vivendi fait ce qu'il dit", se réjouit-on au sein du groupe. Avec cette cession, Vivendi "avance dans sa recomposition annoncée vers de nouvelles étapes de croissance", a assuré le président du directoire Jean-François Dubos dans un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant