Jeux vidéo: un début d'année entre rééditions et aventures inédites

le
0
Jeux vidéo: un début d'année entre rééditions et aventures inédites
Jeux vidéo: un début d'année entre rééditions et aventures inédites

Le secteur du jeu vidéo reprend son souffle en ce début d'année, faisant la part belle à des rééditions d'anciens titres même si certains studios osent la nouveauté, à l'image de "Life is strange" du Français Dontnod.- "Life is strange" : épisode 1 - Découpé en cinq volets, "Life is strange" surfe sur la mode initiée par les Américains de Telltale Games et leurs productions à épisodes rythmées comme une série télévisée.Etudiante en photographie, Max Caufield réalise qu'elle peut remonter le temps à sa guise lorsqu'elle vient en aide à une jeune femme tuée par un de ses camarades de classe. Dès lors, son quotidien est bouleversé et prend une tournure inattendue quand elle retrouve son amie d'enfance, Chloé, perdue de vue.Cet épisode initial permet de faire la connaissance des personnages et de poser les jalons de l'histoire, sans toutefois révéler beaucoup d'éléments. La prise en main est très simple, les actions étant faciles à déclencher grâce aux indications affichées à l'écran. Plaisant à l'oeil, "Life is strange" se révèle aussi captivant, la fin de ce premier épisode donnant envie de découvrir la suite de l'histoire, prévue en mars.("Life is strange" - Développé par Dontnod Entertainment - Disponible sur Playstation 3, Playstation 4, Xbox 360, Xbox One et PC)- "Grim Fandango Remastered" - Monument du jeu d'aventure sorti en 1998, "Grim Fandango" fait son retour dans une version au graphisme dépoussiéré.L'histoire, elle, n'a pas changé: Manny Calavera est agent de voyage au Département des morts avec pour mission de guider les personnes décédées dans l'au-delà en fonction de leur comportement quand elles étaient vivantes: irréprochables, elles ont droit au TGV local; dans le cas contraire, une simple canne leur est confiée.Mais Manny finit par se douter que quelque chose ne tourne pas rond dans son service: alors que ses clients ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant