Jeux vidéo piratés : un des hackers du PSN et du Xbox Live s'explique

le
0
Jeux vidéo piratés : un des hackers du PSN et du Xbox Live s'explique
Jeux vidéo piratés : un des hackers du PSN et du Xbox Live s'explique

S'amuser, exposer au monde les failles de sécurité et encourager les enfants à passer plus de temps en famille le soir de Noël. Voici les trois objectifs de la cyberattaque des serveurs de jeux en ligne de Playstation et Xbox jeudi dernier, selon Ryan, un pirate des Lizard Squad interrogé par Sky News, samedi. 

Ce pirate informatique, interviewé par Skype depuis la Finlande, a expliqué que cette attaque n'était qu'«un jeu» et qu'elle n'avait mobilisé que «trois personnes». «Nous avons eu un peu d'aide de l'extérieur mais la majeure partie de l'attaque était gérée par trois personnes (...) Je n'ai pas de regrets à avoir forcé des enfants à passer du temps en famille le soir de Noël», se vante-t-il. 

Membre du groupe des Lizard Squad, qui avait déjà attaqué les serveurs de Sony et Microsoft l'été dernier, Ryan explique également avoir lancer cette attaque afin de «sensibiliser au sujet de la mauvaise protection de ces entreprises. Elles génèrent des dizaines de millions chaque mois et (...) ne sont pas en mesure de se protéger d'attaques (...) alors que les clients fournissent leurs données de cartes de crédit et autres». 

Samedi soir, les serveurs du PSN et du Xbox Live étaient de nouveau en service mais restaient très perturbés. 

Guerre virtuelle entre Lizard Squad et Anonymous ?

Le groupe Lizard Squad serait dans le viseur du, plus célèbre, Anonymous. Ce dernier tiendrait pour responsable le premier d'avoir attaqué le réseau TOR (The Onion Router), un réseau informatique mondial qui permet de garantir l'anonymat. Anonymous aurait donc attaqué en réponse le site internet de Lizard Squad et beaucoup, sur les réseaux sociaux, ont cru qu'Anonymous le faisait en réponse aux attaques du PSN et du Xbox Live. 

Anonymous a donc tenu à s'expliquer sur Twitter : «Que ce soit clair, cela n'a rien à voir avec PSN ou Xbox. C'est à propos de Tor. Nous n'avons rien à faire de votre PSN ou Xbox ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant