Jeux vidéo: à Londres ou ailleurs, la chasse aux monstres est partout

le
0
Jeux vidéo: à Londres ou ailleurs, la chasse aux monstres est partout
Jeux vidéo: à Londres ou ailleurs, la chasse aux monstres est partout

A Londres durant l'époque victorienne ou sur une lointaine planète hostile, le monde du jeu vidéo invite les joueurs à une chasse aux monstres, quand ils ne doivent pas survivre dans une zone de guerre. - The Order: 1886Londres, à la fin du XIXe siècle. La ville est le théâtre d'événements étranges mais les chevaliers de la Table ronde veillent sur sa sécurité.Aux commandes de l'un d'entre eux, Galahad, le joueur affronte différentes menaces. A mi-chemin entre film interactif et jeu vidéo, cette production fait se succéder affrontements armés où il faut éliminer les ennemis et séquences où il faut appuyer au bon moment sur une touche de la manette pour avancer.Piochant ses influences dans beaucoup d'autres titres, "The Order: 1886" parvient, sans être très original, à demeurer plaisant à parcourir. Offrant moins de liberté qu'un jeu en monde ouvert comme "Assassin's Creed", il réussit néanmoins à maintenir l'attention du joueur grâce à un rythme maîtrisé.Sur fond de légende arthurienne, ce titre fait aussi intervenir des personnages ayant réellement existé à l'époque où il se déroule, à l'image du savant du 19ème siècle Nikola Tesla, transformé en inventeur de gadgets."Nous avons mélangé beaucoup de sources d'inspiration mais en essayant toujours de faire en sorte que notre travail ait l'air réaliste grâce à des éléments qui le raccrochent au monde réel", a expliqué à l'AFP le créateur du jeu, Ru Weerasuriya, du studio américain Ready At Dawn.Vitrine technologique de la Playstation 4, son oeuvre se démarque aussi par la qualité de sa réalisation, en proposant ce qui se fait actuellement de mieux dans l'industrie du jeu vidéo.("The Order: 1886" - Développé par Ready At Dawn - Disponible sur Playstation 4) - EvolveDans le domaine des jeux de tir en ligne, rares sont les titres qui tentent d'innover. "Evolve" fait partie de ceux-là en s'appuyant sur des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant