Jeux paralympiques : Denise Schindler, l'athlète à la jambe imprimée

le
0
Denise Schindler est la première athlète à concourir aux Jeux paralympiques avec une prothèse imprimée en 3D.
Denise Schindler est la première athlète à concourir aux Jeux paralympiques avec une prothèse imprimée en 3D.

Quand ingénieurs et sportifs travaillent main dans la main, certains exploits deviennent possibles. Grâce à l'entreprise Autodesk et à quatre ingénieurs, la cycliste allemande Denise Schindler va devenir la première athlète à concourir aux Jeux paralympiques de Rio avec une prothèse créée par une imprimante 3D. Multiple championne du monde en vélo et médaillée d'argent aux Jeux de Londres, l'Allemande visera le titre paralympique en septembre.

Pour Paul Sohi, designer de la prothèse à Autodesk, l'aventure a commencé il y a 14 mois. Après plus de six mois d'étude, de modélisation et de simulation, la première version de la prothèse est imprimée en 3D. Grâce à ce nouveau processus de production, les délais ont été réduits de 8 semaines à seulement 48 heures. « On travaillait entre Munich, San Francisco, Londres et Portland sans se déplacer. C'était très simple avec les logiciels, il suffisait qu'on s'échange nos données pour ajuster les réglages sur les logiciels 3D. » Faite d'aluminium et de fibre de carbone, la prothèse ne pèse que 762 grammes et offre à Denise Schindler un aérodynamisme sans précédent. L'invention n'a pas échappé à Barrack Obama et Angela Merkel lors de leur passage à la Foire d'Hanovre. Et pour cause, le projet ne se limite pas à la cycliste paralympique, l'équipe de Paul Sohi souhaite partager sa technologie avec d'autres ingénieurs et commercialiser le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant